/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: Six lieux où marcher à Québec

Ça marche Doc! propose des sentiers où il est possible de bouger tout en gardant une distance sécuritaire

Coup d'oeil sur cet article

En cette période de confinement, Le Journal a demandé à l’organisme Ça marche Doc! de proposer une liste de lieux à Québec où on peut marcher tout en respectant les mesures de distanciation sociale. Voici six suggestions qui vous permettront de vous dégourdir tout en gardant vos distances.  

• À lire aussi: [EN DIRECT VENDREDI 27 MARS] Les derniers développements de la pandémie COVID-19  

Les sentiers des plaines d’Abraham  

Photo Stevens LeBlanc

Sur les plaines d’Abraham, 6,7 km de sentiers sont réservés à la marche. Ils sillonnent ce vaste parc urbain, tant en milieu dégagé qu’en forêt. La longue boucle située près du Musée national des beaux-arts fait partie du circuit. Il faut cependant noter que les blocs sanitaires et le pavillon de services sont fermés en ce moment. «La Commission des champs de bataille nationaux compte sur la diligence des usagers du parc pour respecter les consignes de distanciation sociale», écrit l’organisme sur son site internet. Le sentier d'interprétation multifonctionnel de 1 km, situé près de la côte Gilmour, est aussi ouvert. Il mise sur l'histoire des lieux avec des panneaux interprétatifs et fait le lien entre la promenade Samuel-de Champlain et la haute-ville.  

Le campus de l’Université Laval  

Photo Jean-François Desgagnés

Lieu méconnu des marcheurs, le campus de l’Université Laval comporte plusieurs sentiers balisés qui sont accessibles en hiver. Plusieurs petits parcours totalisant 6,5 km se déploient sur le vaste territoire. Ils circulent entre les pavillons ou autour des boisés. En ce temps où l’Université est forcée de suspendre ses cours, l’achalandage piéton et automobile est beaucoup moins élevé. «Les sentiers ont une belle largeur. C’est un milieu qui est plaisant avec ses boisés», souligne Johanne Elsener, coordonnatrice du projet Ça marche Doc!  

Le parc linéaire de la rivière Saint-Charles  

Photo Jean-François Desgagnés

Ce sentier fait au total 32 km et serpente le long de la rivière Saint-Charles, de sa source, au Lac-Saint-Charles, jusqu’au fleuve. Il est divisé en 13 secteurs. Johanne Elsener recommande le secteur de l’Anse-à-Cartier, dans le quartier Limoilou, pour la largeur du segment. Il est accessible à partir des points de la marina Saint-Roch, de la maison Dorion-Coulombe, du parc de l’Anse-à-Cartier et du parc de la Pointe-aux-Lièvres.  

La plage Jacques-Cartier  

Photo Stevens LeBlanc

Située au bord du fleuve, cette promenade «est un endroit magnifique», commente la coordonnatrice de Ça marche Doc! Le sentier s’étire sur 2,6 km. On peut s’y rendre par le parc nautique de Cap-Rouge à l'ouest, notamment. Un stationnement est aussi accessible par le chemin du Pavillon. Il rejoint à l’est le sentier des Grèves de la promenade Samuel-de Champlain. Quand la marée le permet, il est aussi possible de marcher sur la grève du fleuve, ce qui facilite la distanciation.  

Le parc naturel du Mont-Bélair  

Photo Jean-François Desgagnés

Situé dans l’arrondissement de la Haute-Saint-Charles, ce lieu naturel offre un sentier pédestre balisé de 6 km au cœur de la forêt. Le mont Bélair culmine à 485 mètres d’altitude et est l’un des plus élevés de la région. «Les sentiers y sont très bien entretenus», souligne Mme Elsener. En ce moment, les bâtiments et les aires de jeux sont fermés.  

Votre propre quartier  

Photo courtoisie

Et pourquoi pas profiter de la situation pour redécouvrir votre propre quartier? La circulation automobile dans les rues résidentielles et même sur les grandes artères est beaucoup moins dense que d’habitude. C’est l’occasion pour sortir et arpenter les rues de notre voisinage. Marcher à proximité de son domicile a aussi le bienfait de limiter l’utilisation de l’auto, donc de la pollution et des risques d’accident, soumet Ça marche Doc! Cela nous permet de continuer de suivre la consigne des spécialistes de la santé: 30 minutes d’activité physique par jour au moins cinq fois par semaine.  

Quelques conseils    

  • Choisissez un lieu de marche près de chez vous. On limite ainsi la pollution et les risques d’accident.  
  • Respectez en tout temps la consigne de distanciation de deux mètres avec les marcheurs que vous croisez.  
  • Si ce n’est pas possible à cause de l’étroitesse des sentiers, marchez à la queue leu leu en conservant une bonne distance.  
  • Privilégiez les périodes de faible affluence, comme les heures de repas ou tôt le matin.  
  • Envisagez le vélo, là où les voies sont dégagées.