/sports/racing
Navigation

Un bâtisseur de la course à pied s’éteint

Gérard Leclerc a contribué pendant 25 ans dans la région de Québec à l’engouement pour cette discipline

course a pied
Photo d'archives L’entraîneur Jacques Mainguy, le coordonnateur du circuit Gérard Leclerc et l’organisateur Richard Chouinard en 2010 lors du lancement de la saison.

Coup d'oeil sur cet article

Figure de proue de la course à pied dans la région de Québec comme athlète, organisateur et administrateur, Gérard Leclerc est décédé, mercredi, à l’âge de 59 ans de complications cardiaques au retour d’un entraînement.

Toujours actif comme coureur, Leclerc était aussi impliqué en compagnie de son ami de longue date Richard Chouinard dans les 10 kilomètres de l’Université Laval et le Défi du printemps de 5 kilomètres.

« C’est tout un choc, a confié Chouinard. On s’est parlé, lundi. On se parlait tous les jours par courriel. Le Défi du printemps devait se dérouler le 19 avril cette année, mais on a dû l’annuler. On se connaît depuis 1995 quand j’ai lancé le club de course à pied de l’Université Laval. »

Bourreau de travail

Cofondateur du Circuit des 2-Rives avec Chouinard et Michel Gagné, Leclerc a aussi été président du club La Foulée de 2004 à 2007. Il avait lancé l’Éveil des Plaines, événement qui a existé pendant une dizaine d’années. « Il a grandement contribué à la hausse phénoménale de la course à pied, a mentionné l’entraîneur du club La Foulée Jacques Mainguy. Il était parmi les meilleurs organisateurs. La course à pied était sa famille. C’était un bourreau de travail et un rassembleur. »

Leclerc était aussi aux premières loges quand La Foulée s’est retirée du circuit des 2-Rives. « J’étais responsable des commandites du circuit régional des 10 kilomètres, mais c’est Gérard qui travaillait, raconte Mainguy. Il a pris le circuit régional des 10 kilomètres sous son aile. Dans cette controverse, on s’est battu et La Foulée n’aurait pas passé au travers sans Gérard. Le club a maintenant 47 ans. Il fait partie des bâtisseurs de la course à pied. »

Débuté en 2007 avec 1400 coureurs, le circuit régional a culminé en 2013 avec 7850 coureurs. En raison de l’explosion du nombre des participants qui aurait nécessité la présence d’un employé à temps plein pour gérer le tout, Leclerc a mis fin aux activités à la fin de la saison 2013 et chaque course est devenue indépendante sans classement régional.

2e à Chicago

Comme coureur, Leclerc a remporté le Marathon d’Ottawa en 2002 chez les 40-44 ans. « Les coureurs actuels connaissent Gérard comme organisateur, mais il a aussi connu une belle carrière chez les 40 ans et plus, ce qu’ils ne savent pas, souligne Mainguy qui était présent dans la capitale fédérale lors de la victoire de Leclerc. Il a commencé la course sur le tard, mais il a réussi de grandes réalisations. »

À l’automne 2019, Leclerc a terminé au 2e rang du Marathon de Chicago chez les 55-59 ans en vertu d’un chrono de 2 h 47 min 04 s. Selon Chouinard, son ami souhaitait y retourner en 2021 avec la victoire dans sa ligne de mire chez les 60 ans et plus.