/news/coronavirus
Navigation

Des visières de protection fabriquées à Sainte-Justine

Coup d'oeil sur cet article

Le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine contribue à l’effort collectif en fabriquant des visières de protection, qui serviront notamment à protéger les médecins travaillant au front en cette période de crise de la COVID-19.

• À lire aussi: Une médecin en obstétrique infectée par la COVID-19 à Québec

• À lire aussi: Une femme aurait accouché à Québec en cachant son exposition possible à la COVID-19

• À lire aussi: [EN DIRECT SAMEDI 28 MARS] Les derniers développements de la pandémie COVID-19

Au sous-sol du centre de réadaptation Marie Enfant, une constituante du CHU Sainte-Justine, une équipe de 45 personnes a la mission de fabriquer des visières de protection pour les médecins responsables de dépister des personnes potentiellement infectées à la COVID-19.

La directrice générale du CHU Sainte-Justine, Caroline Barbir, a demandé de construire entre 1600 et 1700 visières de protection par jour.

Bien qu’une imprimante 3D aurait pu faire le travail, les visières sont assemblées à la main pour une question de rapidité, notamment.

Le département du centre de réadaptation où sont construites en temps normal des orthèses et des prothèses a été transformé au cours des derniers jours pour faciliter le travail des employés qui assurent l’assemblage des visières.