/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: Justin Trudeau annonce de nouvelles restrictions de voyage

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Les gens qui présentent des symptômes de la COVID-19 n’auront plus le droit d’embarquer dans un avion ou un train au Canada, a annoncé le premier ministre Justin Trudeau, tout en précisant que les frontières entre les provinces restent ouvertes. 

 • À lire aussi: Les derniers développements de la pandémie COVID-19  

• À lire aussi: Canadiens coincés sur un navire au Panama: des discussions entre les deux pays 

Les nouvelles mesures, qui entreront en vigueur lundi midi, sont destinées aux compagnies de transport intérieur. Elles devront ainsi interdire de voyage quiconque présente des symptômes comme la toux, la fièvre et des difficultés respiratoires. 

En l’occurrence, les transporteurs visés sont obligés de vérifier l'état de santé des voyageurs, de les informer des mesures provinciales ou territoriales qui pourraient s'appliquer à eux à leur destination finale et de refuser l'embarquement à ceux qui présentent des symptômes de la COVID-19. 

«Si quelqu’un a les symptômes, il devrait rester à la maison. Il ne devrait pas être en train de voyager», a fait savoir le premier ministre. 

«L'annonce [...] permettra l'harmonisation à l'échelle pancanadienne», a expliqué de son côté le ministre des Transports, Marc Garneau, dans un communiqué. 

Au cours de son point de presse quotidien à sa résidence de Rideau Cottage, M. Trudeau a souligné que la mesure ne vise pas les voyages en autobus, puisque ces transporteurs ne sont pas soumis aux obligations du fédéral. «Les mesures de Transports Canada s’appliquent aux industries qui sont sous [juridiction] fédérale», a-t-il précisé. 

N’empêche, il a réitéré que ceux qui ont des symptômes doivent rester chez eux et que ce n’était pas le moment de baisser la garde, soutenant que les mesures mises en place jusqu’ici donnent des résultats. 

Par ailleurs, il a soutenu qu’il n’était pas question de fermer les frontières entre les provinces. «Ce n’est pas quelque chose qu’on planifie de faire dans le court terme», a dit le premier ministre. 

«Il y a des gens qui ont besoin de voyager pour livrer de la marchandise essentielle, pour livrer de la nourriture, a-t-il ajouté. On ne voudrait pas franchir des étapes qu'on n'a pas absolument besoin de franchir.» 

Appel aux jeunes 

En outre, M. Trudeau a lancé un appel aux jeunes soulignant que les Canadiens avaient besoin d’eux pour montrer l’exemple et qu’ils devaient continuer de «façonner l’avenir» grâce à leur leadership. 

«Il faut qu’on puisse rebondir après la crise, a lancé Justin Trudeau. On compte sur vous.» 

Sur un plan personnel, Justin Trudeau a assuré que sa femme Sophie Grégoire Trudeau, qui a reçu un résultat positif au test COVID-19, se sentait mieux. 

«Sophie va bien, ma famille va bien. Mes enfants et moi-même, nous allons tous bien», a-t-il précisé tout en laissant entendre qu’ils comptaient continuer de travailler à distance. 

«Nous continuons de suivre les conseils des professionnels de la santé sur les prochaines étapes. Nous avons demandé aux gens de rester à la maison et de travailler à domicile autant que possible et c'est certainement quelque chose que nous faisons et encourageons tout le monde à faire», a-t-il déclaré.

À VOIR : le point de presse complet