/weekend
Navigation

Quand Isabelle Boulay avait surpris Kenny Rogers

Festival western de Saint-Tite
Photo d’archives, Pascal Ratthé

Coup d'oeil sur cet article

Isabelle Boulay s’en souvient comme si c’était hier. Kenny Rogers avait été surpris qu’elle choisisse Everytime Two Fools Collide pour chanter avec lui sur la scène du Festival western de Saint-Tite.  

C’était le 12 septembre 2007. La chanteuse gaspésienne venait de rejoindre l’idole de la country dans sa loge pour une répétition juste avant le spectacle.  

«Mon Dieu, c’est rare les gens qui choisissent cette chanson. Ce n’est pas une des plus connues», lui avait répondu Rogers, mort vendredi dernier à l’âge de 81 ans.  

«Il était vraiment content de la faire», confie Isabelle Boulay, qui a fouillé dans ses souvenirs de cette rencontre mémorable en jasant avec Le Journal, il y a quelques jours.  

Comment a été le premier contact? «J’étais intimidée, mais je me suis tout de suite sentie à l’aise. C’était quelqu’un d’extrêmement accessible, humble et qui s’intéressait aux autres.»  

«C’est magnifique»  

Plus tard, sur scène, Kenny Rogers avait présenté son invitée surprise avec toute la gentilhommerie qu’on lui connaissait.  

«Un des plus grands plaisirs dans ce métier, c’est d’avoir à l’occasion la chance de rencontrer quelqu’un à un certain moment dans sa carrière. Et si tu es assez chanceux, vous devenez des amis», avait dit le chanteur à la foule.  

Les deux interprètes avaient ensuite ravi la foule en livrant une version remplie de tendresse du succès que Rogers avait enregistré, à l’origine, avec Dottie West, dans les années 1970.  

«C’est magnifique», s’est même exclamé Rogers, en français, après cette performance qu’on peut facilement retrouver sur YouTube.  

Rendez-vous manqué  

Ça, c’est le bout connu de l’histoire. Le reste l’est moins. Selon Isabelle Boulay, les deux chanteurs avaient convenu d’un autre rendez-vous. Qui ne s’est malheureusement jamais matérialisé.  

«À un moment donné, il était revenu au Québec, je pense que c’était pour le festival de montgolfières, moi j’étais en Europe en tournée, et nous nous étions parlé pour nous revoir et refaire des choses ensemble. Mais le temps passe tellement vite...»  

Cela dit, le décès de Kenny Rogers coïncide avec un désir d’Isabelle Boulay de chanter de nouveau de la musique country. «C’est un des projets que je veux faire avant mes 50 ans», dit-elle.  

La chanteuse, qui a aussi partagé la scène avec Charles Aznavour et Johnny Hallyday, caresse d’ailleurs un autre rêve touchant à la country. «Je rêve toujours de chanter avec Willie Nelson.»  

Il a 86 ans, elle devra faire vite.