/lifestyle/sexromance
Navigation

Situations de crise et vie intime

Coup d'oeil sur cet article

Naturellement, dans un contexte d’urgence sanitaire, les recommandations émises doivent non seulement être prises au sérieux, mais respectées à la lettre. Et la sphère sexuelle n’y connaît pas d’exception ! Quelques trucs pour vous aider à ne pas céder à la panique tout en restant vigilants et faire preuve de bon jugement... sexuellement parlant également.

Priorité ou non ces temps-ci ?

Les avis sont partagés. Est-ce qu’en période de crise il est légitime de parler de sexualité, d’avoir envie de sexualité ? La réponse est oui. 

Pour certaines personnes, la sexualité peut représenter un exutoire fabuleux, lorsque confronté à une réalité difficile alors que pour d’autres, il n’en sera nullement question. 

L’humain, par définition, réagit à son environnement en fonction de ses connaissances, de sa personnalité et de diverses sources influentes externes et internes. 

Mon expérience clinique passée — non fondée scientifiquement vous le devinez bien — et de nombreuses lectures et formations m’ont permis d’établir quatre types de réactions habituelles chez toute personne confrontée à une situation nouvelle ou préoccupante (ci-dessous nommée alarme).

Types de réactions lorsqu’une alarme se déclenche

Méfiance : Dans ce cas, la méfiance est alors maître de toutes interactions. Peuvent donc se succéder colère, agressivité, opposition, combativité. Des réactions associées au fait de ne pas croire (ou seulement en partie), de remettre en question ou de douter font en sorte que la personne se braquera et pourra même agir en allant à l’encontre des consignes ou de ce qui est recommandé.

Fermeture : Ces personnes se referment en quasi-totalité. Ne prennent pas position, se sentent paralysées, elles s’effacent et attendent que les autres les guident dans ce qu’elles doivent ou ne doivent pas faire.

Panique : Réaction instantanée. Cette alarme, perçue très fortement, provoque des réactions de craintes immenses et de malaises intenses auxquels la personne réagit violemment : nausée, diarrhée, hyperventilation, bouche sèche et autres symptômes, ce qui induit souvent chez ces gens des réactions et des actions erronées.

Affirmation : Ces personnes tendent à ne pas céder à la panique, prennent le temps d’analyser et adaptent généralement leurs réactions à la situation présente (les faits et non les suppositions). Elles réagissent souvent avec bienveillance, positivisme pour elles, mais également pour les autres.

Conseils en temps de confinement

  • Respectez en tout temps les consignes émises par le département de la santé publique, du gouvernement, et demeurez informés.
  • Prenez le temps de peaufiner votre communication — particulièrement si vous faites du télétravail. Les limites des sphères personnelles risquent fort d’en prendre un coup, c’est pourquoi la discussion et les mises au point seront de mise !
  • Si vous vous trouvez intimement liée à une personne qui n’a ni symptômes ni maladie, profitez de ces moments pour découvrir de nouvelles sensations érotiques : ces moments coquins de plaisir agiront peut-être comme des moments « parenthèse »...