/news/coronavirus
Navigation

Neuf cas de COVID-19 au pénitencier de Port-Cartier

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est plus un, ni sept, mais bien neuf employés qui sont désormais atteints de la COVID-19 au pénitencier à sécurité maximale de Port-Cartier, sur la Côte-Nord. 

• À lire aussi: Trudeau annonce plus de 200 millions $ pour les organismes communautaires  

• À lire aussi: [EN DIRECT 29 MARS] Les derniers développements de la pandémie de COVID-19  

• À lire aussi: COVID-19: 2840 cas confirmés au Québec, aucun nouveau décès  

«Neuf employés de l’Établissement de Port-Cartier ont maintenant rapporté avoir reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19», a confirmé en fin de journée dimanche Véronique Rioux, du Service correctionnel du Canada. 

En début d’après-midi dimanche, Le Journal affirmait avoir été informé que sept agents correctionnels avaient été déclarés positifs dans cet établissement fédéral à sécurité maximum depuis le 25 mars. Mercredi dernier, l’endroit ne comptait qu’un seul cas. 

Le Service correctionnel du Canada assure que les employés sont en isolement à leur domicile et suivent les directives des autorités locales de la santé. «Nous avons immédiatement informé tous les employés qui ont pu avoir un contact étroit avec cette personne. Nous les avons avisés de retourner à la maison, surveiller l’apparition de symptômes et de communiquer avec la santé publique pour obtenir des directives», poursuit Mme Rioux. 

L’établissement, qui a été nettoyé, demeure en isolement cellulaire, et tous les détenus font l’objet d’une surveillance pour des symptômes. Les employés qui doivent se rendre en établissement porteront un masque chirurgical. Leur température sera aussi prélevée. Il sera de plus possible de faire du télétravail. 

Joints par Le Journal, autant le Syndicat des employé-e-s de la Sécurité et de la Justice que le Syndicat des agents correctionnels du Canada-CSN se disaient satisfaits des actions posées. Aucun détenu ne serait infecté en ce moment dans les pénitenciers fédéraux du Québec. 

Un cas au provincial 

Un premier cas de COVID-19 a aussi été déclaré samedi au provincial, chez un agent correctionnel, confirme le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec. L’individu, qui était en retrait depuis le 19 mars, travaillait dans la région de Montréal. 

Du côté des détenus, on recensait plus tôt cette semaine un cas positif dans les 17 établissements du Québec, soit un individu incarcéré à l’Établissement de détention de Sherbrooke. Le Service correctionnel du Canada n’a pas rappelé Le Journal, dimanche. 

Pour contrer une éventuelle propagation, des secteurs d’isolement sont en cours d’aménagement dans toutes les prisons provinciales.  

«C’est des secteurs qu’on appelle admission-transition, pour tous les nouveaux qui rentrent. On les met en cellule 24 heures sur 24», explique le président du syndicat, Mathieu Lavoie, qui précise que cette période d’isolement vaut pour tous les nouveaux détenus, à risque ou non de la COVID-19.