/opinion/columnists
Navigation

Trouvailles sur le web

Jean Béliveau
Photo d'archives Le grand Jean Béliveau a inscrit le premier but dans le Forum revampé, en 1968.

Coup d'oeil sur cet article

Raconter une histoire aux jeunes ou tout simplement ressasser des souvenirs merveilleux. Vous avez le temps et fort probablement l’outil magique que devient votre ordinateur.  

Grâce à YouTube, notamment, il est possible de nourrir ou provoquer votre mémoire comme ça ne se peut pas. La recherche est facile et les trouvailles fascinantes. 

Un document d’une trentaine de minutes, d’ailleurs, nous faisant revivre une Soirée du hockey tout à fait spéciale, celle de l’inauguration d’un Forum de Montréal revampé en 1968. 

On avait enlevé les colonnes qui privaient quelques milliers de spectateurs d’une vision totale de la patinoire. On voit ensuite les images nettes et claires de la première période entre le Canadien et les Red Wings. Gordie Howe, Frank et Pete Mahovlich, Alex Delvecchio affrontent les JC Tremblay, le jeune Serge Savard, Yvan Cournoyer, Rogatien Vachon, et c’est nul autre que le Gros Bill, Jean Béliveau, qui marquera le premier but du nouveau building avec l’aide de Gilles Tremblay et de Bobby Rousseau. 

Description de René Lecavalier et publicité de Molson incluses. 

Une belle page d’histoire. 

GRANDE ÉMOTION 

Encore hier, je suis allé voir les images de la cérémonie de fermeture du Forum après un match que le Canadien avait remporté 4 à 1 contre Dallas. Des frissons garantis à l’ovation que je qualifierais d’amoureuse accordée à Maurice Richard par des amateurs à fleur de peau. 

Je travaillais ce soir-là. J’étais sur la glace caché près de la porte de la Zamboni et j’ai pleuré. 

Allez fouiller et vous passerez des moments exquis vous rappelant que Montréal est une belle ville de sport. 

Il y a sur le web des documents plus ou moins longs qui sont à votre portée, disponibles. Il est possible de revoir le résumé de presque chacune des années des Expos, les Grands Prix de Formule 1 les plus mémorables, le condensé de presque toutes les conquêtes modernes des coupes Stanley ainsi que les faits saillants de tous les combats de boxe de championnat ou importants.  

Puisque vous avez le temps. 

De l’enclave  

  • Janet Jones et Wayne Gretzky ont eu trois fils et deux filles. Après 10 ans à Edmonton, c’est à la première saison de Wayne à Los Angeles, en 1988, qu’est née Paulina, la plus vieille. Toujours à LA sont nés Ty et Trevor. Lorsque sont arrivés Tristan (2000) et Emma (2003), Papa Wayne ne jouait plus. 
  • Simplement en tapant leur nom sur le web (ou Facebook) vous trouverez P.K. Subban en séance d’entraînement avec sa conjointe, Lindsey Vonn. Aussi, votre chouchou Ilya Kovalchuk faisant des exercices avec sa conjointe sur le bord de la piscine. Cute. 
  • Derek Aucoin, la tête haute est maintenant sur le marché. Version imprimée, version numérique ou version audio, ça vous prend cette histoire extraordinaire.  
  • Vous le saviez que l’acteur Mathieu Baron, qui incarne Nick Romano dans District 31 et qui jouait notamment le chef de sécurité Marco Choquette dans Unité 9, est le fils de Marco Baron, qui était gardien de but du Canadien junior à l’époque des trois Denis (dont Denis Savard) ? Repêché par les Bruins, Marco a gardé les buts aussi pour les Kings dans un match à Edmonton.  
Mathieu Baron et son père, Marco Baron
Photo tirée d'Instagram
Mathieu Baron et son père, Marco Baron
  • Comment composera le gouvernement Legault avec les dates d’ouverture de la pêche ?  
  • Josée Tremblay et son mari, un certain Michel Therrien, sont rentrés de Philadelphie au Québec. Le coach... pardon le coach adjoint porte maintenant la barbe et il lui reste encore sept jours de quarantaine. 
  • Encore aujourd’hui, quand il se rase, Raymond Bourque se coupe fréquemment au menton à cause d’une cicatrice que lui a laissé un coup de bâton de Mike Bossy il y a mille ans. 
  • Les Olympiques de Tokyo sont reportés, vous le savez. C’est en 1964 qu’avaient eu lieu les derniers jeux dans la capitale japonaise, mais saviez-vous qu’en 1940, les Jeux de Tokyo avaient été annulés ; Seconde Guerre mondiale  

 

★Les 3 étoiles★★ 

Vous, vous et vous. Tenez bon ! 

En passant 

Il y a 18 ans aujourd’hui, j’écrivais ma première chronique dans Le Journal de Montréal. Je suis donc maintenant majeur.