/sports/football
Navigation

Coups de cœur et coups de gueule: notre bilan du marché des agents libres des 32 équipes dans la NFL

Tom Brady
Photo d'archives, AFP Tom Brady

Coup d'oeil sur cet article

Les emplettes principales ont été effectuées par les équipes de la NFL sur le marché des agents libres. Quelques-unes d’entre elles ont aussi procédé à d’importantes transactions. À la lumière des plus récents mouvements de personnel qui ont chamboulé les alignements, l’heure est venue de se prononcer sur un bilan des 32 équipes, en gardant bien à l’esprit qu’aucun championnat ne se remporte en mars.   

AFC  

Division Est  

Patriots de la Nouvelle-Angleterre  

Jarrett Stidham
Photo d'archives, AFP
Jarrett Stidham

Bien sûr, c’est le départ de Tom Brady qui est le plus significatif. À moins d’un changement, les clés de l’attaque seront remises au quart de deuxième année Jarrett Stidham, dont les Patriots ont apprécié la progression à l’entraînement la saison dernière. C’est une nouvelle ère qui s’amorce et il est probable que les Patriots en ressentent les contrecoups, du moins à court terme. Peu d’équipes ont montré aussi souvent dans le passé qu’elles pouvaient se remettre de lourdes pertes sans broncher, mais un changement de quart-arrière, surtout lorsqu’il implique que le nouveau meneur n’a pas d’expérience, risque de mener à une phase d’adaptation. En défensive, Kyle Van Noy, Jamie Collins et Duron Harmon sont trois partants de qualité qui s’en vont, mais c’est devenu la routine annuelle chez les Pats, qui ne souffrent jamais des exodes.  

Bulletin: Sous la moyenne  


Bills de Buffalo  

Stefon Diggs
Photo d'archives, AFP
Stefon Diggs

Il aura fallu céder trois choix au repêchage pour obtenir le receveur Stefon Diggs, mais ce dernier est méticuleux dans ses tracés et excelle après l’attrapé. C’est une énorme acquisition pour le développement du quart-arrière Josh Allen. En défensive, Jordan Phillips avait connu une superbe saison au poste de plaqueur, mais le jeune Ed Oliver est plus que prêt à prendre du galon à sa place. Le secondeur AJ Klein s’amène et maîtrisera bien le système défensif, lui qui a évolué sous les ordres de Sean McDermott au préalable en Caroline. Quant à la venue du demi de coin Josh Norman, le même constat s’applique. Oui, il a connu toutes sortes d’ennuis en 2019 à Washington, mais il devrait profiter de la présence à ses côtés du demi de coin étoile Tre’Davious White pour rebondir.  

Bulletin: Au-dessus de la moyenne  


Jets de New York  

Breshad Perriman
Photo d'archives, AFP
Breshad Perriman

La grande faiblesse des Jets l’an dernier, la ligne offensive, demeure une faiblesse aussi marquée, ou presque. Certains répliqueront que l’équipe a pourtant embauché trois agents libres sur la ligne offensive, mais aucun d’entre eux (George Fant, Connor McGovern et Josh Andrews) ne devrait être perçu comme un sauveur. Cela signifie non seulement que le jeune quart Sam Darnold risque de continuer d’en arracher, mais le porteur Le’Veon Bell, grassement payé, pourrait encore connaître des ennuis. Chez les receveurs, Robby Anderson est parti, et Breshad Perriman prend sa place. Il faudra clairement frapper un grand coup au repêchage. L’embauche de Pierre Desir au poste de demi de coin s’avère toutefois un bon coup.  

Bulletin: Mauvais  


Dolphins de Miami  

Byron Jones
Photo d'archives, AFP
Byron Jones

Difficile de passer sous silence les gestes posés par les Dolphins. Déjà, la fin de saison a montré des signes prometteurs. Puis, dans les dernières semaines, ils ont embauché le polyvalent demi de coin Byron Jones. Tout un duo en perspective avec Xavien Howard! Non, les Dolphins ne seront plus une passoire, d’autant plus que le secondeur Kyle Van Noy, très utile à Bill Belichick avec les Patriots, s’amène aussi en ville. Offensivement, l’ajout du centre Ted Karras renforce la ligne offensive, et le porteur Jordan Howard est peu spectaculaire, mais gruge des verges. La note serait parfaite sans l’énorme contrat consenti à Ereck Flowers, un garde de qualité moyenne qui est tout de même mieux que le bloqueur médiocre qu’il était à l’origine.  

Bulletin: Excellent  

Division Nord  

Ravens de Baltimore  

Calais Campbell
Photo d'archives, AFP
Calais Campbell

Il y a du bon et du moins bon à Baltimore. Le départ à la retraite du garde Marshal Yanda, un futur membre du Temple de la renommée, ne peut que laisser des traces. Le joueur de ligne défensive Michael Pierce est parti, mais quelle acquisition que celle de Calais Campbell! Même à 34 ans, il joue encore du solide football, et les Ravens ont l’habitude de soutirer le meilleur de vétérans en fin de parcours. Ils misent déjà sur une culture gagnante dans le vestiaire, mais l’ajout d’un vétéran au caractère remarquable ne peut qu’aider. Offensivement, on a laissé filer l’ailier rapproché Hayden Hurst, mais les Ravens sont bien nantis à cette position avec Mark Andrews. Reste à voir s’ils échangeront le secondeur extérieur Matt Judon, qui va coûter cher sous l’étiquette de joueur de franchise.  

Bulletin: Dans la moyenne  


Steelers de Pittsburgh  

Stefen Wisniewski
Photo d'archives, AFP
Stefen Wisniewski

Les Steelers figurent rarement parmi les équipes très actives à ce temps-ci de l’année, donc inutile de s’emporter sur leurs stratégies plutôt conservatrices. Difficile toutefois de croire qu’ils ne baissent pas d’un petit cran avec Chris Wormley au poste de plaqueur plutôt que Javon Hargrave, qu’ils ont refusé de payer. Sur la ligne offensive, ils ont perdu le garde Ramon Foster, et le vétéran Stefen Wisniewski s’amène pour chausser ses gros souliers. Les Steelers ont toutefois tenté le grand coup en amenant à bord l’ailier rapproché Eric Ebron, qui a été ultra productif à Indianapolis en 2018, mais très discret durant les autres saisons de sa carrière. Il devra éclore pour enlever un brin de pression sur les épaules du receveur JuJu Smith-Schuster.  

Bulletin: Sous la moyenne  


Browns de Cleveland  

Austin Hooper
Photo d'archives, AFP
Austin Hooper

À l’inverse des Steelers, les Browns sont souvent très actifs sur le marché des agents libres et des transactions, mais les résultats tardent à suivre. Cette fois, la grosse prise est l’ailier rapproché Austin Hooper, auteur de deux saisons de plus de 70 réceptions à Atlanta. Toutefois, de là à faire de lui l’ailier rapproché le mieux payé de la ligue... Sur la ligne offensive, l’embauche de Jack Conklin devrait permettre de colmater une énorme brèche, même si les Browns devront poursuivre leurs efforts pour mieux protéger Baker Mayfield, via le repêchage. En défensive, on fera confiance à deux jeunes secondeurs repêchés l’an dernier (Mack Wilson et Sione Takitaki) pour pallier les départs de Joe Schobert et de Christian Kirksey, un pari risqué.  

Bulletin: Au-dessus de la moyenne  


Bengals de Cincinnati  

Trae Waynes
Photo d'archives, AFP
Trae Waynes

Avec le retour anticipé du bloqueur Jonah Williams, qui a raté toute sa saison recrue en raison d’une blessure, les Bengals ont pu laisser filer Cordy Glenn, avec lequel ils entretenaient une relation conflictuelle. Il n’en demeure pas moins qu’il faudra investir davantage sur la ligne offensive. En défensive, les emplettes ont été très profitables, notamment avec l’ajout du plaqueur DJ Reader, un joueur sous-estimé qui gagne à être connu. Il complète une ligne défensive solide en compagnie de Geno Atkins, Carlos Dunlap et Sam Hubbard. Dans la tertiaire, le demi de coin Trae Waynes a déçu au Minnesota, mais devrait mieux cadrer dans la défensive homme à homme des Bengals.   

Bulletin: Au-dessus de la moyenne  

Division Sud  

Texans de Houston  

David Johnson
Photo d'archives, AFP
David Johnson

Les Texans connaissent une saison morte pour le moins éprouvante. Ils se sont résignés à échanger DeAndre Hopkins, l’un des meilleurs receveurs du circuit. Non seulement le retour est décevant (le porteur David Johnson et un choix de deuxième ronde), mais l’historique de relations tendues entre des joueurs vedettes des Texans et l’entraîneur-chef Bill O’Brien prend de nouvelles proportions. En Johnson, les Texans obtiennent un porteur qui a connu une saison 2019 misérable et qui vit sur un lourd contrat. Et Randall Cobb pour relancer le groupe de receveurs, c’est bof... La perte du plaqueur DJ Reader laisse un trou au cœur de la ligne défensive.  

Bulletin: Mauvais  


Titans du Tennessee  

Ryan Tannehill
Photo d'archives, AFP
Ryan Tannehill

Le gros contrat consenti au quart-arrière Ryan Tannehill démontre à quel point l’équipe a espoir que la saison dernière, celle de sa spectaculaire renaissance, ne soit pas un feu de paille. Il est permis de douter de l’optimisme des Titans à cet effet, mais dans le marché actuel des quarts, le salaire de Tannehill demeure néanmoins raisonnable pour les deux saisons à venir. Le porteur Derrick Henry a été désigné joueur de franchise, et reste à voir si les deux clans pourront s’entendre à long terme, sachant à quel point la durée de vie des porteurs de ballon est courte. Le bloqueur Jack Conklin, qui s’en va, représente assurément une lourde perte, et ce n’est certainement pas Ty Sambrailo qui le remplacera sans que la ligne en souffre. Le départ du plaqueur Jurrell Casey a de quoi étonner. D’accord, il est dans la trentaine et aux prises avec quelques bobos, mais quelle décevante valeur qu’un septième choix en retour! L’énigmatique Vic Beasley, auteur d’une spectaculaire saison de 15,5 sacs en 2016, mais en dormance depuis, ne constitue pas un ajout trop alléchant à première vue.  

Bulletin: Sous la moyenne  


Colts d’Indianapolis  

DeForest Buckner
Photo d'archives, AFP
DeForest Buckner

Dans le cas des Colts, la saison morte se résume principalement à l’analyse de l’acquisition d’un gros joueur, le plaqueur DeForest Buckner. Ils ont accepté de payer le gros prix pour l’obtenir, le 13e choix au total au prochain repêchage. Ils ont aussi accepté de lui consentir 21 millions de dollars par saison, ce qui est cher payé. Toutefois, les Colts devaient s’attaquer à cette lacune au cœur de leur front défensif. Les joueurs de cette trempe, dans la fleur de l’âge, sont rarement disponibles, et les Colts ont démontré qu’ils croient en leurs chances de gagner maintenant. Pour ce faire, ils devront obtenir une grosse saison de leur autre grosse acquisition, le quart-arrière Philip Rivers. Décevant en 2019 puisqu’il a multiplié les revirements, il se retrouve cependant derrière une ligne offensive nettement supérieure à celle qu’il avait avec les Chargers. La familiarité avec l’entraîneur-chef Frank Reich aidera.  

Bulletin: Au-dessus de la moyenne  


Jaguars de Jacksonville  

Darqueze Dennard
Photo d'archives, AFP
Darqueze Dennard

La reconstruction bat son plein à Jacksonville. Les Jaguars ont échangé le vétéran quart-arrière Nick Foles, le demi de coin AJ Bouye et l’ailier défensif Calais Campbell pour faire le plein de choix. Ça, c’est une chose, mais ils n’ont obtenu que deux choix de quatrième ronde et un choix de cinquième ronde en retour. Disons que la récolte n’a rien de bien convaincant. Au moins, ils ne ressortent pas des dernières semaines les mains vides en défensive. Le demi de coin Darqueze Dennard ne fera certes pas oublier Jalen Ramsey et AJ Bouye, mais il peut tirer son épingle du jeu. En couverture de passe, le secondeur Joe Schobert excelle, mais contre la course, il n’est pas le plus solide même s’il réalise des tonnes de plaqués. Les Jaguars devraient figurer parmi les pires équipes en 2020, sauf si le jeune quart Gardner Minshew réalise des petits miracles.  

Bulletin: Mauvais  

Division Ouest  

Chiefs de Kansas City  

Mike Remmers (#74)
Photo d'archives, AFP
Mike Remmers (#74)

C’est le calme plat chez les Chiefs depuis la conquête du Super Bowl. La plus grosse perte est celle du demi de coin Kendall Fuller, mais rien de bien alarmant. Du côté des additions, rien à signaler sauf Mike Remmers, qui peut jouer autant comme garde que comme bloqueur, mais qui est surtout un joueur complémentaire. L’élément à surveiller sera l’évolution de la situation avec le plaqueur Chris Jones, l’un des plus dominants du circuit. Il a été désigné joueur de franchise et est donc en théorie lié aux Chiefs pour la prochaine campagne, mais ceux-ci pourraient décider de l’échanger s’ils obtiennent un choix bien placé en retour. Ils savent que, plus tôt que tard, il leur faudra toute la marge de manœuvre nécessaire sous le plafond salarial pour négocier le futur méga contrat de Patrick Mahomes.   

Bulletin: Dans la moyenne  


Broncos de Denver  

Melvin Gordon
Photo d'archives, AFP
Melvin Gordon

Quand une équipe obtient un plaqueur de la trempe de Jurell Casey contre un choix de septième ronde et un demi de coin efficace tel AJ Bouye, en retour d’un choix de quatrième ronde, elle mérite que ses efforts soient salués. Et il faudra s’en souvenir lors de l’analyse du repêchage à venir des Broncos, à la fin avril. Casey a souvent été mal en point dans les dernières saisons, mais il a fini par rater un minimum d’action. Les Broncos ont aussi mis la main sur le porteur Melvin Gordon sans se ruiner. Il formera un solide tandem avec Philip Lindsay. Ses habiletés dans le jeu aérien aideront le jeune quart-arrière Drew Lock dans son développement.   

Bulletin: Excellent  


Raiders de Las Vegas  

Nick Kwiatkoski
Photo d'archives, AFP
Nick Kwiatkoski

Sans embaucher des joueurs qui volent les manchettes, les Raiders ont bien besogné pour solidifier leur alignement à des endroits où les lacunes étaient évidentes. Il suffit de penser aux secondeurs Nick Kwiatkoski et Cory Littleton, qui permettront aux Raiders de se protéger contre le jeu aérien en milieu de terrain. L’arrivée de Marcus Mariota met le quart-arrière partant Derek Carr sur un pied d’alerte, et s’il devait lui arriver un accident, l’équipe misera sur un substitut apte à prendre le relais. Il aurait été préférable que les Raiders déploient des sous pour un receveur de qualité, mais le repêchage en regorge.  

Bulletin: Au-dessus de la moyenne  


Chargers de Los Angeles  

Bryan Bulaga
Photo d'archives, AFP
Bryan Bulaga

Les Chargers ont tenté de se renforcer dans les tranchées en embauchant le bloqueur Bryan Bulaga et le plaqueur défensif Linval Joseph. Ils ont aussi réussi un coup fumant en mettant sous contrat le demi de coin Chris Harris Jr, qui excellait depuis plusieurs années avec les Broncos. Sur la ligne offensive, ils ont mis la main sur un garde efficace en Trai Turner, mais ont dû céder en retour leur bloqueur à gauche Russell Okung. L’équipe a dit au revoir à plusieurs vétérans dont le quart-arrière Philip Rivers, le porteur Melvin Gordon, le plaqueur Brandon Mebane, les secondeurs Jatavis Brown et Thomas Davis, ainsi que le maraudeur Adrian Phillips. Difficile de croire que les Chargers amorceront la saison avec Tyrod Taylor comme quart partant. Un jeune de la prochaine cuvée au repêchage devrait être lancé tôt dans la mêlée. Sauf si on tend une perche à Cam Newton ou à Jameis Winston...  

Bulletin: Dans la moyenne  


NFC  

Division Est  

Eagles de Philadelphie  

Darius Slay
Photo d'archives, AFP
Darius Slay

Les Eagles se sont montrés audacieux en concoctant une transaction pour mettre la main sur le demi de coin Darius Slay. La compensation payée (un choix de troisième ronde et un choix de cinquième ronde) est très acceptable. Le contrat de trois ans et 50 millions en fait le demi de coin le mieux payé de la ligue. Est-il vraiment le meilleur demi de coin? Probablement pas, mais les Eagles se sont fait dangereusement exploiter par la passe la saison dernière et il fallait prendre les grands moyens. Le plaqueur Javon Hargrave formera un redoutable duo avec Fletcher Cox, et la ligne défensive sera de nouveau la grande force des Eagles. Les secondeurs laissent toutefois à désirer, et l’arrivée de Jatavis Brown n’y changera rien. Le départ du maraudeur Malcolm Jenkins n’était pas souhaitable.  

Bulletin: Au-dessus de la moyenne  


Cowboys de Dallas  

Ha Ha Clinton-Dix
Photo d'archives, AFP
Ha Ha Clinton-Dix

Les dernières semaines ont cruellement fait mal aux Cowboys. Le départ hâtif à la retraite du centre Travis Frederick était inattendu. La perte du demi de coin Byron Jones était attendue, mais laisse tout de même des traces. Le départ de l’ailier défensif Robert Quinn aussi. Au moins, l’équipe sauve les meubles avec l’ajout du maraudeur Ha Ha Clinton-Dix, un abonné aux gros jeux, mais qui se fait parfois prendre les culottes à terre! Les Cowboys ont aussi pu conserver les services du receveur Amari Cooper, ce qui s’avérait une nécessité absolue. Il faut maintenant s’entendre à long terme avec Dak Prescott.  

Bulletin: Dans la moyenne  


Giants de New York  

James Bradberry
Photo d'archives, AFP
James Bradberry

Les Giants se sont sentis obligés d’appliquer l’étiquette de joueur de franchise au plaqueur Leonard Williams après avoir payé des choix de troisième et quatrième ronde durant la dernière saison pour l’obtenir. Ça va coûter cher! Parlant de coûter cher, ils ont fait du demi de coin James Bradberry l’un des mieux payés à sa position malgré des résultats mitigés à ce jour. D’accord, c’était attendu qu’ils laissent filer Alec Ogletree, mais le remplacement par Blake Martinez n’a rien d’épatant.   

Bulletin: Mauvais  


Redskins de Washington  

Thomas Davis
Photo d'archives, AFP
Thomas Davis

Des vétérans s’amènent en renfort, mais dans certains cas, comme le secondeur Thomas Davis, il est permis de se demander s’il reste vraiment du jus dans le réservoir. Somme toute, les Redskins ont coupé dans le bois mort (Jordan Reed, qui est constamment blessé; Ereck Flowers, qui allait être surpayé pour une bonne saison seulement; Paul Richardson, qui a été une erreur contractuelle; Josh Norman, qui ne produisait plus et qui était malheureux), mais ils ont amené bien peu d’effectifs susceptibles de redresser la barque rapidement. Est-ce que le nouvel entraîneur-chef Ron Rivera pourrait être tenté de donner un gros coup de barre en signant son ancien quart-arrière Cam Newton, à court terme? À suivre...  

Bulletin: Dans la moyenne  

Division Nord  

Packers de Green Bay  

Christian Kirksey
Photo d'archives, AFP
Christian Kirksey

Les Packers ont volontiers laissé filer l’ailier rapproché Jimmy Graham, mais n’ont pas remporté le derby Austin Hooper pour le remplacer. Il faudra voir si Jace Sternberger, après avoir vu peu d’action en raison d’une blessure à sa saison recrue, pourra éclore. On s’attendait à ce que les Packers passent à l’action pour doter Aaron Rodgers de nouveaux joujoux offensifs, mais mis à part le receveur Devin Funchess, c’est le silence radio. En défensive, ils ont jeté leur dévolu sur le secondeur Christian Kirksey, mais le geste a de quoi laisser perplexe, considérant ses lacunes en couverture de passe. Sur la ligne à l’attaque, Ricky Wagner prend la place de Bryan Bulaga.  

Bulletin: Sous la moyenne  


Vikings du Minnesota  

Michael Pierce
Photo d'archives, AFP
Michael Pierce

Même si le retour pour Stefon Diggs est excellent (trois choix au repêchage, dont un de première ronde), il n’en demeure pas moins que les Vikings perdent un joueur redoutable à l’attaque. En défensive, c’est l’hécatombe avec les départs de leurs trois premiers demis de coin, du plaqueur Linval Joseph et de l’ailier Everson Griffen. Au moins, Michael Pierce vient combler en partie la perte de Joseph. Quant à l’extension de contrat de Kirk Cousins, étrange à première vue, il s’agit surtout d’une manœuvre pour bénéficier d’un minimum d’air sous le plafond salarial.  

Bulletin: Mauvais  


Bears de Chicago  

Jimmy Graham
Photo d'archives, AFP
Jimmy Graham

Le contrat accordé à l’ailier rapproché Jimmy Graham (2 ans pour 16 millions, dont 9 en garanties) est probablement l’un des pires ayant été octroyés dans les dernières semaines. Graham tombe en ruines depuis plusieurs années, et il y a un bail qu’il ne produit plus au rythme attendu. Les pertes sont aussi substantielles dans la tertiaire (Ha Ha Clinton-Dix et Prince Amukamara). Nick Foles comme quart-arrière pour déloger Mitchell Trubisky, c’est tout de même intrigant, puisqu’il retrouvera l’entraîneur des quarts-arrière John DeFilippo, qui l’avait élevé au rang de vedette à Philadelphie.   

Bulletin: Sous la moyenne  


Lions de Detroit  

Danny Shelton
Photo d'archives, AFP
Danny Shelton

Lions de Detroit ou de... la Nouvelle-Angleterre? L’amour de l’entraîneur-chef Matt Patricia pour ses anciens protégés des Patriots demeure palpable avec l’embauche du plaqueur Danny Shelton, du secondeur Jamie Collins et du maraudeur Duron Harmon. Le but est évident, soit de recréer l’atmosphère du fameux Patriot Way dans le vestiaire et d’amener une culture similaire à celle de son ancienne équipe. Il reste que le joueur qui aura possiblement le plus d’impact parmi les nouveaux imports est le demi de coin Desmond Trufant, qui faisait du bon boulot avec les Falcons. Il est toutefois étrange de constater que les Lions n’ont jamais voulu délier les cordons de la bourse pour leur propre demi de coin étoile, Darius Slay. Pourtant, l’argent était disponible pour un bloqueur correct sans plus, Halapoulivaati Vaitai. Cette même ligne offensive perd aussi les services de Ricky Wagner et de Graham Glasgow.   

Bulletin: Sous la moyenne  

Division Sud  

Saints de La Nouvelle-Orléans  

Emmanuel Sanders
Photo d'archives, AFP
Emmanuel Sanders

L’ajout d’Emmanuel Sanders devrait enfin combler un besoin criant au sein de l’attaque. Les Saints miseront sur un receveur de qualité de l’autre côté de Michael Thomas, qui était devenu pratiquement l’unique option crédible de Drew Brees au fil du temps. En défensive, le maraudeur Malcolm Jenkins revient à la maison. Non seulement il tire encore son épingle du jeu, mais il demeure un leader hors pair pour une défensive qui est jeune à plusieurs positions. Bravo aussi d’avoir gardé à bord des munitions à l’attaque comme Taysom Hill et le bloqueur Andrus Peat.  

Bulletin: Excellent  


Falcons d’Atlanta  

Hayden Hurst
Photo d'archives, AFP
Hayden Hurst

Il était prévisible que les Falcons allaient devoir couper dans le gras. C’est pourquoi ils ont dû se résigner à laisser filer sept joueurs, dont cinq partants (Austin Hooper, Devonta Freeman, Vic Beasley, Desmond Trufant et De’Vondre Campbell). Néanmoins, ils n’ont pas tant perdu au change, surtout à l’offensive, car ils sont allés chercher l’ailier rapproché Hayden Hurst pour remplacer Hooper. Derrière Mark Andrews à Baltimore, ainsi qu’en raison de blessures, il n’a jamais été exploité à son plein potentiel, à titre de choix de première ronde en 2018. Quant à l’acquisition du porteur Todd Gurley, l’état du genou de ce dernier fait peur, mais avec un contrat d’un an, le risque est minime. Défensivement, l’arrivée de Dante Fowler représente une amélioration par rapport à Beasley.  

Bulletin: Dans la moyenne  


Buccaneers de Tampa Bay  

Tom Brady
Photo d'archives, AFP
Tom Brady

Deux mots: Tom Brady... Certains diront que ce n’est pas si simple, sauf que les Bucs, malgré les 43 ans de Brady, ont instantanément gagné en crédibilité. Leurs partisans, plutôt discrets depuis des années, se ruent déjà vers les abonnements. L’équipe va imprimer des billets de banque en ces temps difficiles. Sur le terrain, Brady a montré des signes de ralentissement dans la dernière année, mais c’est en partie attribuable au pauvre personnel de support qui l’entourait à l’attaque chez les Patriots. À Tampa, il rejoint le redoutable duo de receveurs formé de Mike Evans et de Chris Godwin, sans compter d’excellents ailiers rapprochés. La ligne offensive demeure un point d’interrogation.  

Bulletin: Au-dessus de la moyenne  

Division Ouest  

49ers de San Francisco  

Jalen Hurd
Photo d'archives, AFP
Jalen Hurd

Certains se plaisent à critiquer les 49ers d’avoir échangé leur dominant plaqueur DeForest Buckner, mais le fait est qu’ils étaient coincés. Ils paient déjà de gros sous à Dee Ford et savent pertinemment que, dans quelques années, Nick Bosa fera sauter la banque. Il fallait en quelque sorte choisir entre Arik Armstead et Buckner, puisque le budget sur la ligne défensive n’est pas illimité. En obtenant un 13e choix des Colts pour Buckner, ils reçoivent une excellente compensation, et leur front défensif demeure terrifiant. Bref, l’échange est profitable aux deux équipes. La perte du receveur Emmanuel Sanders a de quoi décevoir, mais Deebo Samuel deviendra une super vedette et il faut aussi surveiller Jalen Hurd, qui a raté sa saison recrue en raison d’une blessure, après un départ formidable au camp d’entraînement.  

Bulletin: Au-dessus de la moyenne  


Seahawks de Seattle  

Bruce Irvin
Photo d'archives, AFP
Bruce Irvin

Il y a le cas de Jadeveon Clowney qui n’est toujours pas réglé. Les Seahawks aimeraient bien le ramener à Seattle, mais à leur prix. Sinon, rien de spectaculaire ne s’est produit dans l’entourage des Seahawks. Sur la ligne offensive, les départs de George Fant et Germain Ifedi ne causeront pas de tremblement de terre. En défensive, c’est un retour à la maison pour le secondeur Bruce Irvin, qui s’est fait oublier dans les dernières années. Le demi de coin Quinton Dunbar amène plus de profondeur dans la tertiaire, mais ne change pas drastiquement le portrait. L’évaluation finale dépend surtout de la conclusion à venir du dossier Clowney.  

Bulletin: Dans la moyenne  


Rams de Los Angeles  

Leonard Floyd
Photo d'archives, AFP
Leonard Floyd

À première vue, la vague de départs impressionne chez les Rams : Todd Gurley, Eric Weddle, Nickell Robey-Coleman, Dante Fowler, Cory Littleton, Clay Matthews... Mais en observant de plus près, il y a peu de pertes considérables. Littleton performe bien en couverture de passe, cependant, et pourrait laisser un trou au milieu du terrain. Les Rams ont aussi été bénis puisque le joueur de ligne défensive Michael Brockers s’était entendu avec les Ravens, mais l’entente a été résiliée, et il rentre finalement au bercail. L’ajout de A’Shawn Robinson intrigue au poste de plaqueur. Il avait connu une belle éclosion en 2018 à Detroit avant de régresser en 2019. Mais en jouant aux côtés d’Aaron Donald, il devient facile de bien paraître. Quelle mouche a piqué les Rams, cependant, pour offrir 10 millions à Leonard Floyd, un secondeur décevant?  

Bulletin: Sous la moyenne  


Cardinals de l’Arizona  

DeAndre Hopkins
Photo d'archives, AFP
DeAndre Hopkins

Les Cardinals passent pour des génies, des voleurs en plein jour, après avoir non seulement acquis le prolifique receveur DeAndre Hopkins, mais en s’étant du même coup débarrassé du contrat faramineux du porteur David Johnson dans l’échange. Hopkins amène une crédibilité instantanée à l’attaque aérienne des Cards, et le jeune Kyler Murray ne peut que jubiler. En défensive, trois ajouts majeurs se greffent à l’alignement, soit le plaqueur Jordan Phillips, le secondeur intérieur De’Vondre Campbell et le secondeur extérieur Devon Kennard, reconnu comme un leader respecté. Les Cardinals sont sur la pente ascendante.  

Bulletin: Excellent