/sports/hockey
Navigation

Des espoirs qui rongent leur frein

Avec l’annulation des activités, plusieurs joueurs ont été privés d’une vitrine importante pour le repêchage

Mavrik Bourque
Photo d’archives, Didier Debusschère L’attaquant des Cataractes de Shawinigan Mavrik Bourque aurait aimé profiter des derniers mois de la saison pour prouver qu’il mérite d’être un choix de première ronde au prochain repêchage de la LNH.

Coup d'oeil sur cet article

L’annulation du reste de la saison de la LHJMQ privera certains des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LNH d’une vitrine importante qui aurait pu leur permettre de grimper dans les classements des recruteurs.

Soyons clairs : il y a des choses bien pires à l’heure actuelle. Toutefois, le dernier droit de la saison, les séries éliminatoires, et, pour certains, le tournoi de la Coupe Memorial ainsi que le Championnat mondial des moins de 18 ans sont la dernière chance pour les meilleurs espoirs de faire monter leur cote auprès des formations de la LNH.

La déception a été encore plus grande pour l’attaquant des Cataractes de Shawinigan Mavrik Bourque qui s’apprêtait à revenir au jeu après avoir raté un mois d’activité.

« J’allais revenir au jeu vendredi [le 13 mars, a-t-il mentionné au Journal. Je trouve ça dur parce que, souvent, c’est au mois de mars que je connais mes meilleurs moments, mais cette année je ne peux pas le prouver. C’est un peu décevant, mais en même temps, c’est pour le bien de la population. Il faut le voir du bon côté. »

Bourque fait partie des joueurs de la LHJMQ qui ont une chance d’être sélectionnés au premier tour au prochain repêchage de la LNH. Les experts s’entendent pour dire qu’il fait partie des joueurs susceptibles de sortir en fin de premier tour ou au début du second. Les derniers mois de l’année auraient pu lui permettre de confirmer son statut d’espoir de première ronde.

« Les dernières semaines étaient importantes. On avait des matchs importants pour les séries à jouer et notre association est tellement serrée qu’on ne sait pas jusqu’où on aurait pu se rendre. Par la suite, la possibilité de jouer au Championnat mondial des moins de 18 ans aurait été une expérience que tu n’oublies pas. Malgré tout, je suis content de ce que j’ai fait cette saison. Je n’ai pas de regrets. »

VILLENEUVE VOULAIT SE PROUVER

De son côté, le défenseur des Sea Dogs de Saint-Jean William Villeneuve continuait de passer sous le radar malgré une saison impressionnante. Au moment de la pause forcée, l’arrière de 17 ans venait au premier rang des pointeurs de la LHJMQ avec 58 points en 64 matchs, soit cinq de plus que son coéquipier et espoir de premier tour Jérémie Poirier.

Pourtant, Villeneuve demeurait sous-estimé aux yeux de bien des gens, dont la Centrale de recrutement de la LNH qui le classait au 108e rang sur sa liste de mi-saison.

Pas besoin de dire que les prochains mois auraient pu lui permettre de sortir de l’ombre.

« C’était important pour moi de revenir en force après une première saison difficile, marquée par une mononucléose. En ce moment, ce n’est pas une situation idéale pour personne, mais on n’a pas de contrôle là-dessus », mentionne le natif de Sherbrooke.

MAINTENIR LA FORME

Même son de cloche pour Poirier.

« Je suis content de ce que j’ai accompli cette saison, mais c’est dommage de ne pas avoir pu jouer en séries parce que c’est là que tu reconnais les vrais joueurs. »

La majorité des joueurs de la LHJMQ sont retournés à la maison et tentent tant bien que mal de garder la forme malgré la fermeture des arénas locaux et des gymnases.

« J’ai essayé d’aller à la patinoire extérieure de mon quartier récemment qui est protégée par un toit, mais la glace n’était pas belle. Je m’en tiens donc au vélo stationnaire chez moi. J’ai aussi un bench et je vais aller courir dehors pour garder la forme », ajoute Bourque qui est de retour chez lui à Plessisville.

Villeneuve tente aussi d’être créatif afin de demeurer en forme.

« On est allé jouer sur une surface de dekhockey pour essayer de toucher à la rondelle un peu. On a un peu les mains liées et on ne peut pas faire de miracles. »

Pour l’instant, la LNH a annoncé que le Combine ainsi que le repêchage avaient été reportés. La séance de sélection devait avoir lieu au Centre Bell cette année, les 26 et 27 juin prochain.

Les meilleurs espoirs de la LHJMQ

Classement de mi-saison (Centrale de recrutement de la LNH)

1. Alexis Lafrenière (Rimouski)

6. Dawson Mercer (Chicoutimi)

13. Hendrix Lapierre (Chicoutimi)

15. Justin Barron (Halifax)

16. Jérémie Poirier (Saint-Jean)

24. Mavrik Bourque (Shawinigan)

27. Lukas Cormier (Charlottetown)

29. Vasily Ponomarev (Shawinigan)

42. Ryan Francis (Cap-Breton)