/sports/hockey/canadiens
Navigation

Le 30 mars: une journée importante pour le hockey québécois

L'ancienne vedette du Canadien Guy Lafleur
Photo d'archives L'ancienne vedette du Canadien Guy Lafleur

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il n’y a pas de hockey de la Ligue nationale de hockey (LNH) en ce 30 mars 2020, il n’en reste pas moins que cette date est très importante dans l’histoire du hockey au Québec.

En effet, plusieurs événements marquants de l’histoire du Canadien de Montréal sont survenus un 30 mars, dont notamment la première des 24 coupes Stanley qu’a gagné la Sainte-Flanelle.

Le 30 mars 1916, avant même que la LNH ne voie le jour, le CH a battu les Rosebuds de Portland 2 à 1 dans le cinquième match de la série finale. Erskine «Skene» Ronan et George «Goldie» Prodger ont inscrit les buts du Canadien. En plus de pouvoir soulever le trophée, les patineurs du Bleu-Blanc-Rouge ont tous reçu un bonus de 238 $.

Plus de trois décennies plus tard, soit en 1944, le Canadien a établi le record de la LNH pour le plus grand nombre de buts inscrits lors d’une première période avec sept! C’était face aux Maple Leafs de Toronto en demi-finale de la coupe Stanley. Les Montréalais ont gagné ce duel au compte de 11 à 0 et ont ainsi remporté la série en cinq parties.

Maurice Richard a aussi vécu un grand moment un 30 mars. En 1957, il a obtenu un filet et une aide dans un affrontement contre les Rangers de New York et il est ainsi devenu le premier joueur de l’histoire à atteindre le cap des 100 points en séries éliminatoires. Le Rocket terminera sa carrière avec une récolte de 126 points en 133 rencontres éliminatoires.

En 1991, un certain Guy Lafleur inscrivait le dernier de ses 560 buts dans la LNH. À l’époque, le «Démon blond» portait les couleurs des Nordiques de Québec, mais il a inscrit cette réussite contre le Tricolore.

Pas juste le Canadien

Cette date n’est pas seulement reliée à la Sainte-Flanelle au niveau du hockey québécois, puisque plusieurs hockeyeurs originaires de la Belle Province ont atteint des plateaux importants un 30 mars.

En 1974, le gardien Bernie Parent a battu le record de la LNH pour le nombre de victoires en une seule saison. Celui qui portait les couleurs des Flyers de Philadelphie a engrangé sa 45e victoire dans un gain de 5 à 3 contre les Bruins de Boston. Aujourd’hui, Martin Brodeur et Braden Holtby détiennent la marque avec 48 gains.

Deux ans plus tard, Jean Ratelle amassait son 100e point de la saison, devenant le premier patineur à franchir ce cap en jouant pour deux formations dans la même campagne. Il avait porté les couleurs des Rangers et des Bruins.

Mario Lemieux a également sa place parmi ce palmarès. Le 30 mars 1989, le «Magnifique» inscrivait son 13e but de la saison en désavantage numérique. Il battait ainsi la marque qu’avait établie Wayne Gretzky en 1983-1984.

Finalement, Raymond Bourque clôt notre segment historique. Le défenseur est devenu le deuxième défenseur de l’histoire à atteindre le plateau des 900 mentions d’aide en carrière, et ce, après Paul Coffey. Bourque, qui portait l’uniforme des Bruins à l’époque, a amassé deux aides dans un gain de 3 à 2 contre les Islanders de New York.