/sports/football/alouettes
Navigation

Mises à pied chez les Alouettes

Mises à pied chez les Alouettes
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

Les Alouettes de Montréal ont annoncé lundi en fin d’après-midi que certains de leurs travailleurs seront mis à pied temporairement à compter du 6 avril en raison de la pandémie de coronavirus paralysant les activités de toute la Ligue canadienne de football (LCF).

Dans un communiqué, l’organisation montréalaise a spécifié que certains employés administratifs et d’autres oeuvrant aux opérations football - sans en préciser le nombre - sont touchés par ces mesures suivant la décision de la LCF de repousser le début des camps d’entraînement; ceux-ci devaient s’amorcer le 17 mai.

«La situation dans laquelle nous sommes tous plongés nous force à prendre des mesures importantes, a affirmé le président des Alouettes, Mario Cecchini. Nous souhaitons de tout cœur que la situation s'améliore le plus rapidement possible, afin que nos valeureux employés puissent regagner nos rangs.»

Les Moineaux ont ajouté que «la majorité des employés demeurent en poste afin d'assurer le bon fonctionnement de l'organisation, pour qu'elle soit prête pour l'éventuel début de la saison». Les travailleurs remerciés conserveront leurs liens d'emploi avec l'organisation et continueront de bénéficier des assurances collectives et des autres avantages sociaux, a-t-on aussi indiqué.