/news/coronavirus
Navigation

Crise à la santé publique de l’Estrie

Le nombre d’employés qui ont été déclarés positifs à la COVID-19 est passé de 17 à plus de 40 en quelques jours

coronavirus
Photo d’archives Le directeur, le Dr Alain Poirier, n’a pas été déclaré positif, mais n’accorde plus d’entrevues en personne par mesure préventive, comme ici sur cette photo d’archives.

Coup d'oeil sur cet article

La crise a pris de l’ampleur à la Direction de la santé publique de l’Estrie, où plus d’une quarantaine d’employés ont maintenant été déclarés positifs à la COVID-19, causant un important manque de main-d’œuvre. 

Le nombre de cas a plus que doublé depuis vendredi dernier. Le directeur régional de la santé publique, le Dr Alain Poirier, avait alors annoncé, la gorge nouée par l’émotion, que 17 personnes étaient atteintes de la COVID-19 au sein des troupes. Au total, 42 personnes ont reçu un diagnostic et ont dû s’isoler.  

Le Dr Poirier n’a pas été déclaré positif, mais il ne donne plus d’entrevue en présence de journalistes par mesure de précaution. Il aurait notamment côtoyé des employés de la santé publique qui ont été infectés. 

Manque de personnel 

La conseillère aux communications du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie, Marie-Ève Nadeau, était avare de commentaires, mardi, disant que le nombre de cas était stable depuis la fin de semaine.  

La priorité est mise à organiser le télétravail du personnel. Depuis le milieu de la semaine dernière, une grande partie du personnel de la santé publique s’est déclaré malade et n’a donc pu se présenter au travail. Les équipes chargées de faire les enquêtes sur l’origine des cas sont décimées. Ce sont elles qui doivent recenser les éventuelles éclosions pour tenter de les circonscrire. 

Plusieurs employés se sont côtoyés dans un auditorium qui sert à réunir une partie du personnel de la santé publique. Cet auditorium est situé dans le bâtiment de la direction de la santé publique, sur la rue King Est.  

Le personnel qui y travaille a échangé plusieurs documents papier durant la période de pré-éclosion. Des employés œuvrant aux deuxième, troisième et quatrième étages ont également été infectés. 

L’auditorium, situé rue King Est, a été désinfecté au cours de la fin de semaine.  

Un cas au CHSLD 

Les locaux de la santé publique se trouvent également sous le même toit que le centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) St-Vincent. Des employés de la santé publique auraient côtoyé certains membres du personnel à la cafétéria et dans les corridors. 

Selon nos informations, au moins un résident du CHSLD aurait été déclaré positif. Il aurait été conduit à l’hôpital et transféré aux soins intensifs. 


► La région de l’Estrie est la plus touchée dans la province, après celle de Montréal. Mardi, on recensait 365 cas, soit 36 de plus que la veille. La ville de Sherbrooke est la plus touchée de la région, avec 133 cas.