/finance
Navigation

Encore plus d’achats en ligne l’an dernier au Québec

Paiement en ligne par carte de crédit
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois n’avaient pas besoin d’être confinés davantage à la maison pour faire davantage d’emplettes sur internet, selon des données présentées mardi par le CEFRIO, mais la crise de la COVID-19 pourrait raffermir cette tendance.

L’an dernier, la valeur totale des biens achetés par les Québécois en ligne a bondi de 19 % par rapport à 2018 pour atteindre 12,45 milliards $, selon les estimations du Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO). Les vêtements, les chaussures, les billets de spectacles et les jeux vidéo sont particulièrement prisés sur le web.

«La hausse la plus importante du pourcentage des adultes qui achètent en ligne a été observée chez les 35 à 44 ans, passant de 74 % en 2018 à 81 % en 2019. Tout comme en 2018, on a une rupture générationnelle entre les adultes âgés de moins de 55 ans et ceux de 55 ans et plus», a précisé Claire Bourget, directrice principale, Recherche marketing au CEFRIO, par communiqué.

La proportion des adultes québécois ayant réalisé au moins un achat sur internet est toutefois restée stable en 2019 à 63 % contre 64 % l’année précédente.

L’effet COVID-19

Le confinement forcé par la COVID-19 devrait accélérer la hausse du commerce électronique selon un sondage express réalisé de mercredi à dimanche dernier par la firme BIP Recherche auprès d'un groupe représentatif d'adultes internautes.

Ainsi, le CEFRIO affirme que 28 % des adultes utilisateurs d'internet ont dit avoir changé leurs habitudes d'achat en ligne durant l'épidémie. Or, 60 % d’entre eux ont l'intention de faire davantage des achats en ligne pour des produits de consommation courants au cours des prochaines semaines si cette crise se poursuit. «Chez les adultes de 18 à 34 ans, ils sont même 74 % à partager cette intention», a précisé le CEFRIO.

«Il est aussi intéressant de noter que 79 % des adultes québécois interrogés ont l'intention de faire ces achats en ligne davantage auprès de commerces locaux», a ajouté le CEFRIO.

Livraison gratuite

Par ailleurs, la gratuité de la livraison semble être un facteur plus important que les délais rapides, selon l’enquête annuelle «NETendances 2019 - Le commerce électronique au Québec» du CEFRIO.

Environ 80 % des personnes interrogées ont dit qu’il est important de ne pas payer pour la livraison d’achats en ligne, tandis que l’arrivée d’un bien acquis sur internet en moins de 24h est considérée important que par 29 % des cyberacheteurs sondés.

La réception d’un message au moment de la livraison à domicile est jugée comme importante par 77 % des répondants.