/news/transports
Navigation

En route vers la Californie: vos carottes s’en viennent!

Les deux camionneurs que Le Journal suit amorcent leur retour de la Californie vers le Québec

Coup d'oeil sur cet article

 Leur camion enfin rempli à ras bord de carottes, les camionneurs Sébastien Desaulniers et Marie-Christine Marchand ont repris la route, mardi, en direction de Montréal.   

• À lire aussi: Partis à deux chercher nos fruits et légumes  

Avec 190 kilomètres parcourus, on peut parler d’une petite journée. Celle-ci « n’est pas allée comme elle devrait », soupire, au bout du fil, Sébastien Desaulniers.    

Comme leur camion dépassait le poids maximal réglementaire, les deux camionneurs ont laissé une partie de leur marchandise en Californie.
Photo courtoisie
Comme leur camion dépassait le poids maximal réglementaire, les deux camionneurs ont laissé une partie de leur marchandise en Californie.

La veille, ils avaient déjà eu la mauvaise surprise d’apprendre que la mégaferme où ils étaient attendus, à Bakersfield, en Californie, n’était pas prête à les recevoir. De nombreux camions faisaient déjà la file pour récupérer leur marchandise.   

Puis, mardi, une nouvelle attente de quatre heures avant qu’on leur donne enfin le feu vert pour la cueillette de la précieuse cargaison de carottes en sac, destinée aux épiceries IGA du Québec.   

Récupérer leur chargement de palettes de boîtes de carottes avait quelque chose d’un peu surréaliste.    

« Les employés portaient soit des masques, soit des gants, ou les deux. On n’avait pas accès à la salle des employés de bureau ni aux quais de chargement. On est vraiment forcés de rester dans le camion », résume Mme Marchand.   

Plus stressant  

Cette situation ajoute un stress, car habituellement les camionneurs doivent participer au décompte de la marchandise.    

« Normalement, c’est à nous de compter le nombre de caisses et de palettes qui se trouvent dans la remorque. Là, il faut vraiment faire confiance au client », dit Sébastien Desaulniers.    

Ils n’étaient pas au bout de leur peine. Prêts à repartir, ils ont constaté qu’ils dépassaient la limite de poids permise. « Donc, on a dû ramener une partie des produits au client », raconte M. Desaulniers.    

Finalement, ce ne sont pas 1296 caisses remplies de sacs de carottes qu’ils ramènent, mais bien 1230.    

« Maintenant, on respecte les normes, alors on peut s’en revenir chez nous avec nos carottes pour IGA ! », s’exclame Mme Marchand.   

À travers tout ce stress, ils ont été touchés par le geste d’un piéton.    

« Il nous a levé la main quand il a vu qu’on était des camionneurs qui transportent de la nourriture. Ça nous a fait chaud au cœur de le voir nous saluer comme ça », ajoute-t-elle.   

Les carottes en question devraient se trouver dans les étagères réfrigérées des IGA d’ici la semaine prochaine... si tout se passe enfin comme prévu.    

Après avoir quitté la Californie, ils traverseront les États du sud des États-Unis les uns après les autres.    

« Nouveau-Mexique, Texas, Oklahoma, Missouri... et ensuite, on va remonter », énumère la camionneuse.    

Il y a cinq jours, le couple de Trans-West est parti de l’arrondissement de Lachine, à Montréal. Depuis, ils se relaient au volant, conduisant 12 heures à tour de rôle.    

Comme c’est souvent le cas lors du retour, les prochains jours s’annoncent plus tranquilles pour les deux habitués, qui se partagent le volant depuis sept ans déjà.     

– Avec la collaboration de Jean Balthazard, Agence QMI

Jour 5

  • Distance parcourue depuis le départ : 6627 KM
  • Distance qui reste à parcourir : 4397 KM
  • Distance parcourue mardi : 192 KM