/entertainment/tv
Navigation

«Ça va bien aller»: dix jours pour créer une émission de télé

Fabien Cloutier et Marie-Soleil Dion travaillent d’arrache-pied

Fabien Cloutier
Photos d'archives et courtoisie, Edmond Cloutier Fabien Cloutier animera l’émission Ça va bien aller en direct de son sous-sol, dès lundi. Il a fait appel à son fils, Edmond, pour nous envoyer une photo. En médaillon : sa coanimatrice Marie-Soleil Dion.

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu’il était en confinement « bien tranquille » à la maison avec sa famille, Fabien Cloutier a reçu un texto du vice-président de Québecor Contenu, jeudi dernier. Il fallait qu’il lui parle rapidement. La proposition ? Coanimer avec Marie-Soleil Dion une émission quotidienne, en direct de leurs maisons respectives, entièrement conçue à distance en dix jours seulement.  

La première de Ça va bien aller, un rendez-vous d’une demi-heure créée dans l’urgence face à la situation entourant la COVID-19, aura lieu lundi 19 h, à TVA. Gildor Roy, Patrice Michaud et Michel Barrette font partie de ceux qui se joindront aux animateurs cette semaine. 

« Quand il m’en parlait, je riais, je me disais que ça n’avait pas de sens, raconte l’humoriste et animateur à l’autre bout du fil. C’est le genre d’émission qui se monte en six mois. Il fallait embarquer dans un bateau pas fini de construire. Mais j’y crois, moi, à cette idée-là que c’est important de créer du contenu, maintenant, à la télé. »  

Fabien Cloutier s’est donné une nuit pour penser à ce projet fou. « Je pense que je peux être plus utile là que si j’avais dit non. Je ne suis pas plus important qu’un médecin, qu’un travailleur d’épicerie. Marie-Soleil et moi, on a une utilité différente. Faire du bien, c’est essentiel ».  

Une émission réconfortante  

Le but de Ça va bien aller est simple : apporter du réconfort dans les foyers. En direct de leur maison familiale, Fabien Cloutier et Marie-Soleil Dion se connecteront avec d’autres gens partout au Québec, qui seront aussi à la maison.  

« On va évoquer la façon dont les gens vivent leur confinement, faire des coups de chapeau à ceux qui ont des initiatives bénévoles et communautaires, explique l’humoriste et comédien. C’est une période sombre, mais il faut s’accrocher à ce qui nous rend fiers, à ceux qui travaillent, aux entrepreneurs qui tiennent leur entreprise à bout de bras, aux gens de la santé. On va mettre des visages sur ce monde-là. »  

Des artistes invités les rejoindront également. « On va se permettre d’être léger aussi par moment, parce qu’on sent que les gens en ont besoin », soutient-il.   

Seuls avec une caméra  

C’est du jamais vu au petit écran. L’émission Ça va bien aller est conçue entièrement en télétravail, ou presque. Marie-Soleil Dion et Fabien Cloutier coanimeront seuls devant des caméras installées dans une pièce de leur maison. Les règles de distanciation sont suivies à la lettre, explique ce dernier.   

« Le gars qui livre la caméra désinfecte son auto et il est habillé avec une combinaison spéciale comme s’il allait ramasser E.T. l’extra-terrestre. Quand il débarque, j’ai l’air d’être l’épicentre du virus. Il fait juste déposer le stock, il fait les branchements minimums et il m’apprend en FaceTime. J’ai des réserves de piles et je suis en train d’apprendre comment ça fonctionne. On n’essaiera pas d’être un talk-show avec des plans qui ont l’air d’un talk-show, ce n’est pas ça ».  

Pour l’instant, Fabien Cloutier n’a aucune idée de la durée de l’émission. « Moi, je pense qu’on fait un mois certain. On part pour plusieurs semaines. Et quand l’émission n’aura plus son sens, on va arrêter ».