/opinion/blogs/columnists
Navigation

La décadence de l'Occident

Un nombril hypertrophié...

La décadence de l'Occident

Coup d'oeil sur cet article

Moi, moi, moi, moi, moi, moi, moi.  

J'ai le droit, j'ai le droit, j'ai le droit, j'ai le droit, j'ai le droit. 

Je ne pense qu'à moi, je me fous des autres. 

Une économie de plus en plus dépendante de pays autoritaires, comme la Chine et l'Arabie Saoudite. On achète chinois, ça coûte moins cher! Vive Dollarama! 

Incapables de respecter les consignes. 

On perçoit toute forme d'autorité comme un affront, une menace à nos sacro-saints droits individuels.  

Je me referme sur ma petite communauté, je me fous de la population en général.  

Les politiciens sont tous pourris, je ne leur fais pas confiance! 

À bas les frontières! Toute tentative de fermer les frontières est fasciste! 

Fuck les règles! Fuck l'autorité! Interdit d'interdire! Jouir sans entrave! Police pleine de pisse! 

Ne touchez pas à la charte, c'est un document sacré! Le seul contrat qui nous lie! 

Le pas où j'habite n'est qu'un hôtel. Je ne lui dois rien, il me doit tout.  

Prosternons-nous devant les religions! Respectons les croyances les plus débiles, les superstitions les plus stupides! 

Toutes les pratiques culturelles sont dignes de respect... Elles se valent toutes... L'excision, le voile, les marchés d'animaux sauvages, c'est folklorique, exotique. Ouvrez-vous! 

Eh bien, c'est ça que ça donne.  

L'Occident est fatiguée, à bout de force. Même plus capable de défendre ses valeurs... Hyper vulnérable.