/news/society
Navigation

COVID-19: 800 000 repas destinés aux banques alimentaires

COVID-19: 800 000 repas destinés aux banques alimentaires
Photo Courtoisie, La Tablée des Chefs

Coup d'oeil sur cet article

D'importants convois de nourriture se dirigent vers les banques alimentaires du Québec, dont les réserves ont fondu en raison de la pandémie de la COVID-19. En effet, un impressionnant total d'au moins 800 000 repas commencera à renflouer de nombreux organismes dans moins de trois semaines.

En créant Les Cuisines Solidaires, Jean-François Archambault a donné vie à une mobilisation sans précédent. Craignant une situation pire encore que celle qui sévit actuellement, il a convaincu et inspiré une horde de partenaires – tant financiers qu'alimentaires – d'embarquer dans l'aventure.

Jean-François Archambault, directeur général et fondateur de La Tablée des Chefs, aussi à l'origine de l'initiative Les Cuisines Solidaires créée pour venir en aide aux banques alimentaires du Québec.
Photo Courtoisie, La Tablée des Chefs
Jean-François Archambault, directeur général et fondateur de La Tablée des Chefs, aussi à l'origine de l'initiative Les Cuisines Solidaires créée pour venir en aide aux banques alimentaires du Québec.

«Les chefs veulent cuisiner, il n'y a plus personne dans les cuisines, y'a des aliments qui sont disponibles et il va y avoir un méchant problème tantôt avec le confinement qu'on a tous les jours dans la face, les mesures de plus en plus dures, les régions fermées à part pour les services essentiels...», explique celui qui est aussi le directeur général et le fondateur de La Tablée des Chefs.

Des restaurateurs connus

Moult établissements fermés en raison du coronavirus ouvriront leurs portes uniquement afin d'accueillir des chefs bien connus – qu'on pense à Jérôme Ferrer, Ricardo et Stefano Faita – appuyés de leurs cuisiniers. Avec leur équipe, ils concocteront des portions de deux et de six, pour différentes clientèles, celles des gens seuls, en couple, des personnes âgées, en santé mentale ou encore des familles.

«Pour convaincre les cuisiniers et les aider, je verse 1 $ par portion cuisinée et je leur fournis tout. Ils ont juste à faire revenir leur monde», détaille Jean-François Archambault.

COVID-19: 800 000 repas destinés aux banques alimentaires
Photo Courtoisie, Moisson Mauricie-Centre-du-Québec

L'importante production alimentaire nécessitant 100 000 kilos de protéines et 100 000 kilos de légumes (patates, tomates, haricots, etc.) sera lancée la semaine du 13 avril. Au menu, on sait déjà qu'il y aura du pâté chinois avec de l'effiloché de porc et un chili végétarien.

Cette initiative d'une très vaste ampleur pourra prendre forme grâce à l'implication de partenaires financiers majeurs tels que Québecor, la Fondation Chopin-Péladeau et IGA. La SAQ, l'Union des producteurs agricoles du Québec et le gouvernement provincial, entre autres, ont aussi accepté de jouer un rôle important.

À eux se sont greffés Ivanhoé Cambridge – propriétaire du Fairmont Reine Elizabeth, du Fairmont Château Frontenac et du Time Out Market –, les rôtisseries St-Hubert, le Groupe Sportscene, le Centre Bell et les restaurants Normandin qui permettront tous l'utilisation de leurs locaux.

Prêt à toute éventualité

Actuellement conçu afin de couvrir deux mois, ce grand mouvement de mobilisation et d'entrepreneuriat social pourra assurément être prolongé, si la situation l'exige, assure Jean-François Archambault, «S'il faut faire 1,5 ou 2 millions de repas, tant que les restos vont rester fermés, on va pouvoir cuisiner avec les chefs.»

COVID-19: 800 000 repas destinés aux banques alimentaires
Photo Courtoisie, Moisson Mauricie-Centre-du-Québec

Le fier instigateur du projet n'hésite pas à avancer que cet exemple frappant de solidarité fonctionnerait aisément dans un avenir trouble.

«On ne veut pas revivre ça, mais de savoir qu'on a mis en place une logistique qui va fonctionner, parce que tout le monde est sérieux dans cette démarche, on va être au rendez-vous si jamais une situation comme ça devait se reproduire. [...] Tout ce projet des Cuisines Solidaires va rester pour aider les Québécois si jamais il arrivait quoi que ce soit d'autre, dans des situations d'urgence où on doit nourrir des milliers de personnes en détresse.»