/news/coronavirus
Navigation

Le fédéral promet de tenir compte de la situation particulière des pompiers volontaires

Coup d'oeil sur cet article

Ottawa promet de «s’occuper» des pompiers volontaires qui n’auraient pas droit à la prestation canadienne d’urgence de 2000$ par mois. 

• À lire aussi: Trudeau lance un avertissement aux États-Unis 

• À lire aussi: Les derniers développements de la pandémie 

«Éteignez les feux, sauvez des vies et on va prendre soin de vous durant la mise en place de la Prestation canadienne d’urgence», a lancé à leur adresse le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, vendredi.

Une source gouvernementale a ensuite précisé que l’aide passera bel et bien par la PCU et non par un programme distinct.

Bien des pompiers volontaires se sentent oubliés par le gouvernement Trudeau parce qu’ils ne peuvent toucher la PCU en vertu des règles annoncées.

Cette enveloppe mensuelle de 2000 $ pour quatre mois est accessible aux travailleurs qui sont totalement privés de revenus pendant au moins 14 jours consécutifs.

Or, bien des pompiers volontaires reçoivent des appels à l’intérieur de ce délai et composent avec une baisse de revenus importante même si celle-ci n’est pas de 100 %.

Vendredi, M. Duclos a promis qu’Ottawa allait «s’occuper» d’eux sans dire exactement comment.

«Tous les détails ne sont pas encore disponibles. [...] On fait ce qu’on peut et ce qu’on doit pour fournir les informations au moment opportun», a-t-il ajouté.

Les inscriptions pour la PCU débuteront lundi prochain. Les demandes pourront être faites en ligne ou par téléphone.