/sports/soccer
Navigation

Le frère d’un champion du monde avec le Rouge et Or

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc L’entraîneur-chef du Rouge et Or, Samir Ghrib, est fier des nouvelles acquisitions qu’il a effectuées pour la prochaine saison.

Coup d'oeil sur cet article

L’équipe de soccer masculine du Rouge et Or de l’Université Laval misera à l’automne sur le frère d’un joueur de l’équipe de France qui a remporté la Coupe du monde de 2018 en Russie face à la Croatie.

Défenseur avec l’équipe de France lors de la conquête de 2018, Djibril Sidibé évolue dans la Premier League anglaise avec la formation d’Everton après un passage avec le AC Monaco. 

Son frère Moussa qui a opté pour le Rouge et Or évolue à la même position. Âgé de 22 ans, 23 en mai, Sidibé fera son MBA à Laval où il prévoit disputer deux saisons, lui qui a été courtisé par quelques formations de la NCAA.

Sidibé ne sera pas le seul Français à s’ajouter au Rouge et Or. L’attaquant Raphaël Keïta fera lui aussi le saut de ce côté de l’Atlantique à l’automne. Keïta a attiré l’attention de Cincinnati et de La Salle, deux formations de la NCAA en Division 1.

« En partenariat avec la NCAA, la Fédération française tient un camp de détection au Centre technique de l’équipe nationale à Clairefontaine, a expliqué l’entraîneur-chef Samir Ghrib. C’est là qu’ils ont été remarqués. Ce sont deux très bons athlètes et deux amis. J’ai reçu une vidéo de leurs meilleurs jeux et aussi de parties complètes. Nous avons eu deux à trois discussions par Skype, Je voulais m’assurer qu’ils auraient le profil adéquat. Raphaël est un joueur puissant et rapide dont la sœur habite déjà à Montréal. Il m’a dit que nos installations et notre philosophie de jeu axée sur l’offensive lui plaisaient. L’avantage de miser sur des Français est qu’ils arrivent plus âgés et ils sont ainsi plus matures. »

D’autres ajouts

Le Rouge et Or a mis aussi la main sur l’attaquant Jérémy Ménard, des Dynamiques de Sainte-Foy, le milieu latéral Edwin Ortiz-Bergeron, des Élans de Garneau ; et le défenseur camerounais Yvan Ndjieunde dont le père a déjà étudié à Laval. Ghrib pourra aussi compter sur le retour au jeu de Samuel Nomel-Ako qui a disputé une saison hivernale à Laval il y a trois ans.

« Jérémy est un attaquant très puissant et très rapide, a mentionné Ghrib. Il a pris part aux Jeux du Canada. Edwin a joué deux saisons avec le Dynamo dans la PLSQ. Quant à Samuel, c’est un superbe athlète qui a énormément progressé au cours des dernières années. Il a joué dans les rangs civils. »

Ghrib a bon espoir que le Rouge et Or sera en mesure de rivaliser avec les meilleures équipes du RSEQ.

« Notre noyau qui est formé de joueurs de 3e année est de retour et nous avons été des recrues avec de la vitesse et de la puissance, a-t-il mentionné. Ils vont se greffer à des gars très techniques. Nous avons recruté à des postes clés. Nous n’avons pas participé au championnat canadien depuis 2013 et c’est le temps d’y retourner. L’attente a duré assez longtemps. »

L’attaquant Charles Joly est le principal finissant qui a complété son parcours universitaire.