/news/coronavirus
Navigation

Saint-Jean-sur-Richelieu: la police hausse le ton

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU – Le Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, n’a pas attendu l’avis du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) pour donner des amendes à ceux qui ne respectent pas la distanciation sociale. 

• À lire aussi: [EN DIRECT SAMEDI 4 AVRIL] Tous les développements de la pandémie 

• À lire aussi: COVID-19: plus de 230 morts au pays 

Après avoir fait de la sensibilisation dans les dernières semaines, ce service de police a décidé de distribuer des constats d’infraction aux personnes qui ne respectent pas les règles. 

Les agents surveillent aussi les commerces non essentiels qui pourraient encore être ouverts malgré les directives du gouvernement. 

«Là, la période d'information, de sensibilisation, est passée. Le policier va donner un constat d'infraction directement. Je considère que c'est beaucoup plus dissuasif», a fait savoir le directeur du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, André Fortin. 

Un vieux règlement municipal a été modifié pour permettre aux policiers de sévir sur-le-champ lorsqu'il y a rassemblement. 

«On peut aller jusqu'à des infractions au Code criminel, ce qu'on a déjà fait, ici à Saint-Jean», a prévenu André Fortin. 

Officiellement, le DPCP autorise seulement les agents de la Sûreté du Québec et ceux du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) à donner des contraventions en mains propres pour ce genre d’infractions. 

Lors de son point de presse de samedi, la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, s'est cependant dite favorable à l’initiative de la police de Saint-Jean-sur-Richelieu. 

«Une municipalité qui se donne des outils supplémentaires pour contenir la propagation du virus, pour sévir contre ceux qui ne suivent toujours pas les directives de santé publique, ça démontre le sérieux de la situation», a-t-elle lancé. 

À Saint-Jean-sur-Richelieu, la première amende sera de 200 $. Le montant pourra monter jusqu’à 1000 $ pour les récidivistes.