/news/politics
Navigation

Legault demande d’acheter local

Le gouvernement du Québec lance Le Panier Bleu pour faire la promotion des produits d’ici

Coup d'oeil sur cet article

La relance de l’économie du Québec passe par l’achat local, croit François Legault, qui veut révolutionner la façon de dépenser de l’État et qui lance une nouvelle vitrine web des produits d’ici.  

• À lire aussi: COVID-19: Les premiers versements de la prestation d'urgence dès cette semaine  

• À lire aussi: [EN DIRECT DIMANCHE 5 AVRIL] Tous les développements de la pandémie  

« Il faut acheter québécois, il faut acheter local, c’est important pour nos entreprises québécoises, puis c’est important pour nos travailleurs, travailleuses québécois de ces entreprises-là », a lancé le premier ministre François Legault lors de son point de presse quotidien pour faire le point sur la COVID-19.      

La fermeture de tous les commerces et entreprises non essentiels depuis le 23 mars dernier fait mal à l’économie québécoise. Mais devant la hausse quotidienne d’infections qui se poursuit, Québec a décrété un prolongement de la « pause » jusqu’au 4 mai prochain.       

  • Écoutez l'entrevue du DG du site lepanierbleu.ca avec Jonathan Trudeau à QUB Radio:  

 

Le Panier bleu  

Pour aider les entrepreneurs du Québec à relancer leurs activités, le gouvernement Legault a mis en ligne le site web Le Panier Bleu, « qui vise à regrouper sur la même plateforme numérique les produits québécois ». À la différence d’Amazon, il ne s’agit pas d’un site transactionnel, mais plutôt d’une vitrine pour les produits québécois. Les achats se feront directement sur les sites des entreprises .        

  • ÉCOUTEZ la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec pour Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec, à QUB Radio:   

« Je pense que la crise sanitaire nous a permis de réaliser à quel point nous aurons besoin d’une stratégie ambitieuse pour le commerce local et le commerce électronique au Québec. On va en faire une priorité », a renchéri le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, aux côtés de M. Legault.      

Si chaque ménage québécois dépense 5 $ de plus par semaine en achat local, explique M. Fitzgibbon, cela permettrait d’injecter 1 milliard $ supplémentaire dans l’économie québécoise.      

Produire davantage au Québec  

L’État québécois devra également participer et revoir son modèle d’approvisionnement.      

« On demande aux Québécois d’acheter local, mais il va falloir s’assurer, tout en respectant les lois internationales, que nos ministères achètent davantage des biens et des services de façon locale », a ajouté le premier ministre Legault.     

Craignant une montée du protectionnisme dans les prochaines années, François Legault souhaite ainsi diminuer le déficit de la balance commerciale du Québec face aux pays exportateurs. Chaque année, le Québec importe 20 milliards $ de plus qu’il exporte, notamment vers l’Asie.      

À plus long terme, la crise actuelle forcera son gouvernement à revoir ses politiques afin que le Québec devienne plus autonome, notamment dans ces secteurs :          

  • En équipements médicaux (masques, blouses, gants)     
  • En médicaments, dont les médicaments génériques     
  • En nourriture, notamment les fruits et les légumes          

Pierre Fitzgibbon explique que quelque 80 entreprises québécoises ont démontré de l’intérêt et une capacité à produire du matériel médical.     

« Je pense qu’on peut confirmer, a priori, qu’il y a de bonnes chances qu’on puisse être autosuffisants dans ces produits-là pour la prochaine crise, s’il y en a une », estime le ministre.        

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

  

À VOIR AUSSI