/finance/business
Navigation

CAE suspend son dividende et licencie temporairement 2600 employés

Coup d'oeil sur cet article

La compagnie montréalaise CAE a annoncé lundi des mises à pied temporaire, des réductions d’heures ainsi que la suspension de son dividende.  

• À lire aussi: COVID-19: des entreprises au cœur de la lutte contre le virus  

• À lire aussi: COVID-19: Le Québec sur pause pour encore trois semaines  

Le fabricant de simulateurs de vol met à pied temporairement 2600 employés sur ses 10 500 et réduit la semaine de travail de 900 autres.  

Le programme de rachat d’actions est également mis sur la glace.  

«La prise de mesures décisives, mais flexibles nous aidera à protéger nos employés et nos activités à court terme et nous donnera la souplesse nécessaire pour poursuivre notre croissance à long terme lorsque le trafic aérien mondial reprendra», a affirmé le président et chef de la direction de CAE, Marc Parent, par communiqué.  

Face à la chute marquée de ses activités en aviation civile, CAE a fortement réduit ses dépenses en immobilisations et ses investissements en recherche et développement. Un gel des salaires et des baisses salariales pour les employés qui ne sont pas touchés par les semaines de travail réduites ont également été annoncés. Par exemple, les salaires du chef de la direction et des membres de l'équipe de direction ont été amputés de moitié, tandis que la réduction est de 30 % pour les vice-présidents, de 20 % pour les directeurs et les chefs de service, et de 10 % pour les chefs de groupe et les employés.  

Respirateur artificiel  

CAE a aussi annoncé que ses ingénieurs avaient conçu un respirateur artificiel «simple, facile à entretenir et à fabriquer qui sera destiné aux patients hospitalisés aux soins intensifs» pour faire face à la pandémie de COVID-19.  

Le prototype est en attente d’approbation de la part de Santé Canada.  

«Une fois que ce prototype sera approuvé par les autorités de la santé publique, nous fabriquerons des milliers d'unités dans notre usine de Montréal et à d'autres endroits au cours des prochains mois», a affirmé Marc Parent.