/finance/business
Navigation

Des dirigeants québécois font le plein d’actions

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, nous faisons un survol des transactions d’initiés, des investissements dans les jeunes entreprises d’ici et de l’actualité des entreprises cotées en Bourse. 

Gros achats chez Power Corporation

Photo Pierre-Paul Poulin

Trois dirigeants et un administrateur de Power Corporation ont profité de la chute des marchés pour mettre la main sur des actions du conglomérat montréalais. Le PDG Jeffrey Orr (à gauche) a acheté pour plus de 1,1 million de dollars de titres la semaine dernière tandis que Paul Desmarais III, le fils de Paul Desmarais Jr (à droite), a investi un peu plus de 26 000 $ dans l’entreprise.

Des start-ups inquiètes

La crise ébranle également les jeunes entreprises (start-up). Près de 60 % d’entre elles ne disposent de liquidités que pour trois mois ou moins, révèle une enquête récente du Mouvement des accélérateurs d’innovation du Québec. Les start-ups sondées prévoient que leurs revenus chuteront de 50 % en moyenne en 2020. Plusieurs rondes de financement ont dû être interrompues à cause de l’instabilité des marchés.

Le PDG de Fiera investit

Photo d'archives

Jean-Guy Desjardins, président fondateur de Fiera Capital, a déboursé près de 405 000 dollars le 23 mars pour acheter 80 000 actions du gestionnaire montréalais à un prix unitaire moyen de 5,06 $. Il a fait un bon coup puisque le titre se négocie actuellement au-dessus de 5,50 $. Un autre dirigeant de l’entreprise, Jean-Philippe Lemay, a eu moins de chance, investissant un peu plus de 51 000 dollars à un coût moyen de 6,14 $ par action.

Boralex gagne en France

Photo courtoisie

Bien des octrois de contrats ont été suspendus à cause de la pandémie, mais pas tous. Boralex vient de remporter quatre appels d’offres du ministère français de la Transition écologique et solidaire pour deux projets d’éoliennes et deux projets de panneaux solaires totalisant 70 mégawatts. Il y a moins d’un mois, Boralex avait remporté quatre projets solaires de 180 MW dans l’État de New York. En médaillon, le PDG de Boralex, Patrick Lemaire.

Ils en remettent dans Stingray

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Le PDG de Stingray, Eric Boyko (photo), et le président du conseil de l’entreprise, Mark Pathy, ont poursuivi leurs emplettes ces deux dernières semaines. M. Boyko a acheté pour 808 000 dollars d’actions de Stingray tandis que M. Pathy en a acquis pour près de 2,7 millions de dollars.