/news/coronavirus
Navigation

Le monde manque de six millions de professionnels infirmiers, selon l'OMS

Coup d'oeil sur cet article

GENÈVE | En pleine pandémie de la Covid-19, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu mardi que la planète manquait de près de 6 millions de professionnels infirmiers. 

• À lire aussi: [EN DIRECT LUNDI 6 AVRIL 2020] 70 000 morts dans le monde, tous les développements de la pandémie de COVID-19

• À lire aussi: Afrique et vaccin: l’OMS fustige des propos «racistes» et une «mentalité coloniale»

Dans un rapport sur l’état de l’offre infirmière dans le monde, l’agence de l’ONU, la campagne internationale Nursing Now et le Conseil international des infirmières (ICN) soulignent le rôle crucial des professionnels infirmiers qui représentent plus de la moitié des personnels médicaux. 

« Les infirmières sont la colonne vertébrale des systèmes de santé », a estimé le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un communiqué. 

AFP

« Aujourd’hui de nombreuses infirmières se trouvent sur la ligne de front du combat contre la Covid-19 », a-t-il rappelé. 

Selon ce rapport, un peu moins de 28 millions de professionnels infirmiers exercent dans le monde. Entre 2014 et 2018, leur nombre a augmenté de 4,7 millions, mais « il reste un déficit de 5,9 millions d’infirmiers », les manques les plus criants se trouvant dans les pays les plus pauvres d’Afrique, Asie du Sud-Est, Moyen-Orient et Amérique du Sud. 

Les trois organisations appellent les États à identifier les besoins les plus urgents et à faire une priorité de l’investissement dans la formation, l’emploi et l’encadrement. 

Le patron de l’ICN, Howard Catton, a noté que les taux d’infection, les erreurs médicales et les taux de mortalité sont « plus élevés quand il y a trop peu d’infirmières ». 

Mary Watkins, coauteure du rapport, s’est inquiétée de ce que les pays les plus riches ne formant pas suffisamment de professionnels dépendent de l’immigration et par conséquent aggravent les pénuries dans les pays de départ. 

« 80 % des professionnels infirmiers dans le monde actuellement exercent au bénéfice de 50 % de la population mondiale », selon elle. 

Face à la pandémie de la Covid-19, Mary Watkins a demandé à fournir des tests de diagnostic pour dépister les soignants, alors que certaines informations font état d’un taux d’infection parmi eux de 9 % en Italie et jusqu’à 14 % en Espagne. 

« Nous avons une très forte proportion de personnels de santé qui ne vont pas travailler de peur d’avoir été contaminés » sans pouvoir en être certains, a-t-elle déploré. Ils ne peuvent pas non plus déterminer s’ils ont été malades, et sont à présent immunisés et en qualité de retourner travailler.