/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: 150 décès au Québec, des médecins et infirmières en renfort dans les établissements pour personnes âgées

Coup d'oeil sur cet article

Moins débordés que prévu, des médecins et infirmières des centres hospitaliers iront prêter main-forte au personnel des établissements pour personnes âgées, qui mènent une chaude lutte contre le coronavirus.  

• À lire aussi: Jusqu’à 30 000 respirateurs fabriqués ici, Ottawa poursuit son effort de guerre  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie  

François Legault assure qu’il n’avait pas sous-estimé l’ampleur de la propagation du virus dans les CHSLD et résidences pour personnes âgées. Mais les personnes âgées sont les plus vulnérables devant ce nouveau virus et la promiscuité dans ces établissements fait craindre le pire.     

Photo Jean-François Desgagnés

Jusqu’à maintenant au Québec, 150 personnes sont mortes après avoir été infectées par la COVID-19. Près de la moitié des gens décédés vivaient en CHSLD et 20% en résidences pour aînés.     

«On a la chance d'avoir moins de personnes que prévu dans nos hôpitaux, donc on va pouvoir prendre du personnel qui est actuellement dans les hôpitaux, des infirmières et des médecins, pour les mettre dans les CHSLD, dans les résidences pour personnes âgées», a fait savoir M. Legault, durant la conférence de presse quotidienne sur l’état de propagation du virus.      

  • ÉCOUTEZ la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec pour Le Journal de Québec et Le Journal de Montréal, à QUB Radio:  

 

Photo Jean-François Desgagnés

Les médecins de famille à la rescousse  

Les autorités de santé publique souhaitent que les consignes soient désormais respectées à la lettre dans ces établissements et qu’il y ait moins de rotation de personnel.           

«On savait que, même avant la crise du coronavirus, il y avait déjà un problème de personnel dans les CHSLD puis dans certaines résidences privées», a convenu le premier ministre.      

Photo Jean-François Desgagnés

Pour l’heure, la «grande priorité» du gouvernement est de mettre les efforts nécessaires à protéger les Québécois de 70 ans et plus, a insisté sa ministre de la Santé.       

En lien avec les Fédérations des omnipraticiens, Danielle McCann a précisé que les médecins de famille ont levé la main pour venir donner un coup de pouce.    

Photo Jean-François Desgagnés

Changer le ratio   

Pas moins de 98% des Québécois décédés du coronavirus avaient plus de 70 ans, a précisé le Directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda.    

Photo Jean-François Desgagnés

Il a rappelé que la vulnérabilité des établissements pour personnes âgées ne date pas d’hier. Chaque année, les CHSLD et les résidences pour aînés sont plus durement touchés par la grippe saisonnière ou les éclosions de gastro.        

Même après la crise, des changements importants devront s’opérer dans ces centres pour mieux protéger nos aînés. «Peut-être qu'on va changer le ratio de professionnels versus individus. Ça va être à voir», a glissé le Dr Arruda.    

ÉCOUTEZ l’entrevue de Marie Sarrazin, fille d’une résidente du CHSLD Providence-Saint-Joseph, sur QUB radio:

Photo Jean-François Desgagnés

  


COVID-19 dans les centres pour aînés   

  • Centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) : 243  
  • Résidences pour personnes âgées : 284  
  • Autres milieux : 245  
  • Total d’établissements avec au moins un cas confirmé ou suspecté : 772   

Source : ministère de la Santé et des Services sociaux  


Lieux où résidaient les personnes décédées de la COVID-19 jusqu’ici au Québec   

  • 44,7 % en CHSLD  
  • 26,7 % à domicile  
  • 20 % en résidence pour aînés  
  • 13 % inconnue   

  

Pénurie de tests en vue  

Patrick Bellerose  

Tandis que la situation se stabilise pour les gants et masques, le Québec pourrait manquer de tests pour détecter le coronavirus. « Il y a une préoccupation qui s'ajoute, c'est le matériel pour faire les tests, ce qu'on appelle le ‘‘réactif’’, pour analyser les tests, ça prend du réactif. Actuellement, on en a pour six ou sept jours, donc on travaille très fort », a révélé le premier ministre François Legault.     

Déjà au début de la crise, des experts soulignaient qu’une pénurie se dessinait en raison de la forte demande à l’échelle mondiale. Québec espère maintenant pouvoir produire sa propre substance grâce à l’aide du laboratoire national de microbiologie (LNM) de l’Agence de la santé publique du Canada. « On sait déjà que la formule pour faire le mélange du réactif a été donnée à Winnipeg, si je me souviens bien. Donc, j'espère qu'on va être capables d'avoir la fameuse recette dans les prochains jours et puis de pouvoir fabriquer nous-mêmes le réactif », dit M. Legault.     

Pour l’épidémiologiste Nima Machouf, si le matériel vient à manquer, Québec devra revoir ses pratiques. « Toutes les personnes à qui on aurait offert le test, on va les considérer comme s’ils étaient positifs et leur dire de rester à la maison », résume-t-elle.     

Pas de rassemblements à Pâques  

Patrick Bellerose  

Les Québécois devront faire un accroc aux coutumes cette année et éviter de se rassembler pour célébrer pour Pâques. « Ça fait partie des traditions au Québec d'aller à l'église, de recevoir sa famille, dans la communauté juive, d'aller à la synagogue. C'est très important qu'il n'y ait pas de rassemblements physiques. Donc, ce n'est pas le temps de préparer des partys de famille en fin de semaine prochaine », a déclaré le premier ministre François Legault mardi.     

Il a plutôt invité les citoyens à communiquer par vidéo ou par téléphone cette année. « Je compte sur les leaders de toutes les communautés, entre autres religieuses, pour passer le message », dit M. Legault.     

À ses côtés, le coloré Dr Horacio Arruda a ajouté : « Ce n'est pas le temps, à Pâques, de faire un jambon aux ananas puis d'inviter sa belle-sœur, son beau-frère, même si on pense qu'ils sont fiables ».     

Le bilan québécois de la COVID-19 en bref                                            

  • 29 décès supplémentaires, pour un total de 150                      
  • 9340 cas confirmés, une augmentation de 760                      
  • 583 personnes hospitalisées, une augmentation de 50                       
  • 164 aux soins intensifs, aucune augmentation                                            

Le bilan par région                            

  • Bas-Saint-Laurent : 30              
  • Saguenay – Lac-Saint-Jean : 103              
  • Capitale-Nationale : 375              
  • Mauricie-et-Centre-du-Québec : 589              
  • Estrie : 570              
  • Montréal : 4407              
  • Outaouais : 129              
  • Abitibi-Témiscamingue : 108              
  • Côte-Nord : 71              
  • Nord-du-Québec : 2              
  • Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : 66              
  • Chaudière-Appalaches : 181              
  • Laval : 759              
  • Lanaudière : 532              
  • Laurentides : 447              
  • Montérégie : 961              
  • Nunavik : 5              
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James : 5                            

Total : 9340  

À VOIR AUSSI                        

   

  • ÉCOUTEZ l'analyse du point de presse par Vincent Dessureault et Geneviève Pettersen à QUB radio:    

  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.