/news/coronavirus
Navigation

Coronavirus: le bilan franchit les 4000 morts en Iran qui annonce une baisse des cas détectés

Coup d'oeil sur cet article

Les autorités de Téhéran ont annoncé jeudi 117 décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus, ce qui porte à 4110 morts le bilan officiel de la pandémie en Iran, l’un des pays les plus touchés par la maladie du Covid-19.  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Lors de son point de presse quotidien, le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour, a fait état de la mort de « 117 personnes au cours des dernières 24 heures ». « Nous avons un total de 4110 décès », a-t-il ajouté.

Il a néanmoins déclaré que les derniers chiffres montraient « clairement une baisse du nombre de nouveaux cas de contamination ».

« Nous avons détecté 1.634 nouveaux cas, ce qui porte le nombre total de cas confirmés à 66.220 », a-t-il ajouté. Le bilan précédent était de 1997 nouveaux cas en 24 heures.

« Nous devons la réduction du nombre de cas (...) à la participation de notre cher peuple, ainsi qu’à l’implication » des personnels de santé, a dit M. Jahanpour.

La République islamique, qui avait annoncé le 19 février des premiers cas de contamination dans la ville de Qom (centre), est de loin le pays le plus touché par la pandémie de Covid-19 au Proche et Moyen-Orient.

À l’étranger, certains soupçonnent néanmoins les chiffres officiels iraniens d’être sous-estimés.

Pour tenter de limiter la propagation du virus, les autorités ont fermé écoles et universités, ainsi que les cinémas, les stades et les principaux lieux de culte chiite.

Elles n’ont pas imposé de confinement, mais ont demandé à la population de rester chez elle.

D’autres restrictions ont été imposées, comme l’interdiction de déplacement entre les villes et la fermeture de la plupart des commerces jugés non essentiels.

Mercredi, le président Hassan Rohani a annoncé la réouverture de certains commerces « à bas risque » à partir du 11 avril, précisant vouloir « maintenir les activités économiques autant que possible tout en luttant contre le coronavirus ». 

Le Parlement iranien a tenu sa première session mardi après six semaines d’interruption à cause du nouveau coronavirus.

Au moins 31 députés sur les 290 membres du Parlement ont été testés positifs à la maladie Covid-19 depuis le début de l’épidémie en Iran.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a appelé jeudi la population à prier à la maison lors du mois de jeûne musulman du ramadan.

Un des cinq piliers de l’islam, le ramadan correspond au neuvième mois du calendrier musulman et son début, fixé sur la base de l’observation du croissant lunaire, devrait avoir lieu cette année durant la dernière semaine d’avril.