/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: finis les transferts d’aînés en CHSLD

Coup d'oeil sur cet article

Critiqué de toutes parts, le gouvernement Legault se défend d’avoir tardé à mettre fin aux transferts de personnes âgées dans les CHSLD. 

• À lire aussi: 11 677 cas de COVID-19 au Québec: François Legault n’exclut pas de rouvrir les écoles avant le 4 mai  

Depuis quelques jours, plusieurs intervenants ont déploré que des centaines d’aînés qui étaient traités dans un centre hospitalier aient été transférés vers des centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) depuis le début de la pandémie. 

« C’est ce qu’il fallait faire, de prendre les personnes qu’on était capables de transférer dans des CHSLD pour libérer des lits dans les hôpitaux, pour accueillir éventuellement la vague qui viendrait suite à la COVID-19 », a plaidé le premier ministre François Legault, vendredi. 

Photo Didier Debusschère

« C’est des patients qui étaient capables de recevoir toujours les meilleurs soins, autant au CHSLD qu’à l’hôpital. Donc, il n’y a personne qui a subi des conséquences négatives de ces transferts », a-t-il soutenu. 

Le réseau ayant depuis réussi à libérer jusqu’à 8000 lits, le transfert de patients âgés des hôpitaux vers les CHSLD peut maintenant cesser, a-t-il confirmé. 

Photo Didier Debusschère

Sauver un maximum de gens 

Lors de son point de presse quotidien, M. Legault a prévenu que les décès vont toutefois continuer à se multiplier dans les CHSLD, où se retrouvent des personnes « déjà malades [...] qui sont plus vulnérables lorsqu’elles sont atteintes de COVID-19 », a-t-il rappelé. 

« Mais je peux vous dire qu’on va tout faire pour sauver le maximum de personnes dans les CHSLD », a assuré le premier ministre. 

Photo Didier Debusschère

La ministre de la Santé, Danielle McCann, et sa collègue responsable des aînés, Marguerite Blais, ont d’ailleurs annoncé la création d’une équipe chargée de réorganiser les soins offerts aux aînés. 

Elle sera pilotée par le Dr Quoc Dinh Nguyen, médecin gériatre-interniste spécialisé en épidémiologie populationnelle au CHUM, qui agira à titre de conseiller spécial pour le gouvernement. Il sera épaulé par les docteurs David Lussier, Patricia Ayoub, Serge Brazeau, Karine Labarre, Pierre Duplessis et Danielle Daoust. 

Photo Didier Debusschère

 Outre la réorganisation du travail et la réaffectation des ressources pour mieux protéger les aînés, le personnel œuvrant auprès de cette clientèle devra disposer de tout le matériel de protection nécessaire, a souligné le Dr Nguyen. « Il serait faux de penser que la partie serait gagnée », a-t-il déclaré.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.