/news/currentevents
Navigation

Des appels loufoques

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le resserrement des mesures de confinement, les policiers reçoivent des milliers d’appels de citoyens qui veulent dénoncer des contrevenants ou obtenir une autorisation spéciale alors que seuls les déplacements essentiels sont permis. Si la majorité des appels sont pertinents, d’autres le sont beaucoup moins, comme en témoignent ces exemples récoltés auprès des forces de l’ordre.  

• À lire aussi: Les covidiots à l’ouvrage...

  • Une dame appelle le 911 car elle veut aller dans la ville voisine parce que la pizza y est meilleure. 
  • Une citoyenne demande la permission de se déguiser en lapin de Pâques pour aller livrer du chocolat à ses petits-enfants. Les policiers ont reçu de multiples demandes du genre de grands-parents. 
  • Une octogénaire dénonce une femme qui a toussé lorsqu’elle se promenait dans la rue... alors qu’elle-même devait être confinée. Une autre femme a appelé le 911 parce que son voisin d’appartement toussait. 
  • Un individu a contacté la centrale téléphonique pour dénoncer un chat qui mangeait un oiseau, ce qu’il ne trouvait pas hygiénique en temps de pandémie. Il exigeait que les policiers se déplacent pour constater la scène. 
  • Temps des sucres oblige, une dame de la Rive-Nord a contacté les policiers afin qu’on lui permette d’aller chercher du sirop d’érable pour ses recettes, insistant sur le fait qu’il s’agissait d’un « déplacement essentiel », selon elle.  
  • Un homme a appelé le 911 pour s’insurger contre trois personnes résidant à la même adresse et qui se trouvaient dans le spa à moins de deux mètres l’un de l’autre. 
  • Un citoyen a demandé aux policiers s’il pouvait aller chercher son animal à Québec, un bœuf. 
  • Un homme de 88 ans a placé un coup de fil pour savoir s’il pouvait amener une amie au centre commercial dans le même véhicule.  
  • Une mère de famille a appelé trois fois les policiers – de trois numéros – pour tenter d’obtenir la permission de se rendre dans une ville voisine où se trouve la succursale d’une grande chaîne, le seul endroit où il y a la marque de couches de son bébé.