/investigations/health
Navigation

COVID-19: les décès se multiplient dans un autre CHSLD

Plus de la moitié des patients sont atteints de la COVID-19

COVID-19: les décès se multiplient dans un autre CHSLD
Photo TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Un autre CHSLD est aux prises avec une vague de décès à la suite d’une éclosion de plusieurs dizaines de cas de la COVID-19 parmi ses patients, a appris notre Bureau d’enquête.  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19  

• À lire aussi: Le bureau du coroner enquêtera aussi sur le CHSLD Herron  

• À lire aussi: Hécatombe dans les CHSLD: les ressources intermédiaires répliquent à Legault  

Au moins six personnes ont perdu la vie au cours des derniers jours au Centre d’hébergement et de soins de longue durée Yvon-Brunet, a confirmé samedi soir le cabinet de la ministre de la Santé Danielle McCann.   

Selon une source informée de la situation, qui a demandé l’anonymat, ce nombre est plus élevé. Au moins 15 décès étaient confirmés, dimanche matin, nous a-t-on indiqué.   

La situation a rapidement dégénéré dans cet établissement du sud-ouest de Montréal qui compte 180 patients.   

En une semaine, environ 75 cas de la COVID-19 se sont déclarés, nous a-t-on indiqué vendredi. Samedi, le cabinet de Mme McCann affirmait que ce nombre était passé à 94.   

Selon nos informations, la nuit dernière, une seule infirmière était en poste dans l’établissement.   

POSITIF, NÉGATIF  

La situation semble confuse au CHSLD, selon une proche d’une résidente.   

Lysanne Fowler affirme qu’elle a eu des informations contradictoires concernant l’état de sa mère, qui est soignée à Yvon-Brunet depuis 2012.   

Depuis mercredi, Mme Fowler a d’abord été informée que sa mère avait reçu un diagnostic négatif, de la part d’une employée. Une autre lui a ensuite dit que sa mère était atteinte de la COVID-19. Puis, ce dimanche matin, un médecin à la retraite qui a repris du service lui a téléphoné pour lui dire que sa mère n’était pas malade.   

«Maman avait une fièvre, elle ne mangeait pas. Il y a eu quelque chose, elle a été exposée, ça c’est certain parce qu’elle n’a jamais de fièvre», a dit Mme Fowler en entrevue, en précisant que sa mère a toujours été bien traitée dans l’établissement.   

COMMUNICATIONS  

Il a fallu 24 heures pour obtenir un état de situation des autorités concernant le CHSLD Yvon-Brunet. Vendredi, le CIUSSS-Centre-Sud-de-l’ïle-de-Montréal et le ministère de la Santé se sont renvoyés la balle jusqu’en début de soirée pour savoir qui devrait répondre à nos questions.   

Élizabeth Lemay, une porte-parole du cabinet de la ministre de la Santé, a finalement pu donner des informations, samedi. En début d’après-midi, samedi, Mme Lemay n’avait que le nombre de six décès et ignorait le nombre de cas déclarés chez les résidents de l’établissement.   

LISTE  

Samedi, le premier ministre François Legault a pourtant affirmé qu’il était informé, quotidiennement, de la situation dans les CHSLD.   

«À chaque matin on a la liste, là, complète, de chacun des CHSLD, avec le nombre de cas confirmés, le nombre de décès», a-t-il dit.   

M. Legault a fait cette déclaration après avoir accusé un CHSLD privé à Dorval d’avoir caché aux autorités l’ampleur de l’éclosion de la pandémie de COVID-19 dans l’établissement.   

Le gouvernement a demandé plusieurs enquêtes, notamment de la police, concernant le CHSLD Herron, où 31 personnes sont décédées depuis la mi-mars.   

– Avec la collaboration d’Antoine Robitaille