/sports/hockey
Navigation

Jonathan Marchessault veut des séries

L'attaquant Jonathan Marchessault
Photo d'archives, AFP L'attaquant Jonathan Marchessault

Coup d'oeil sur cet article

L’attaquant des Golden Knights de Vegas Jonathan Marchessault a des idées bien claires et fermes quant à la suite de son année 2020: à ses yeux, il faut à tout prix disputer les séries de la coupe Stanley, quitte à attendre quelques mois pour ce faire.

À l’image des autres hockeyeurs de la Ligue nationale (LNH), le joueur québécois est contraint au confinement et à vivre davantage de moments en famille, instants qu’il apprécie bien malgré tout. En revanche, son souhait le plus cher est d’obtenir l’occasion de compléter le travail en saison régulière et en phase éliminatoire. D’ailleurs, l’ancien des Remparts de Québec dans la LHJMQ et ses coéquipiers des Knights ont une bonne raison de vouloir reprendre les activités: Vegas occupait le sommet de la section Pacifique à l’arrêt des hostilités, le 12 mars.

«C’est impossible que la saison soit terminée, a-t-il affirmé dans une entrevue diffusée par le site des Knights, samedi. Honnêtement, je ne joue pas 70 matchs de calendrier régulier pour ne pas participer aux séries. C’est insensé et je crois que la LNH pense ainsi, car on joue au hockey pour cette raison. [...] On a la coupe en tête. Nous avons une chance de la gagner cette année. Je sais que 15 autres clubs pensent la même chose. J’estime que la ligue doit déterminer le bon format éliminatoire. Elle doit s’assurer qu’il y ait un enjeu. Pas question que pour un an, on dispute seulement des matchs de saison. Je me fiche que nous jouions pour la coupe en septembre ou octobre, puis qu’on repousse le début de l’autre campagne. Il faut pouvoir batailler pour la coupe.»

Les séries, la priorité

Plus tard dans l’entretien, Marchessault a élaboré sur son scénario idéal qui paraît toutefois de moins en moins probable.

«L’option parfaite, c’est qu’on complète les 11 parties restantes et après ça, qu’on amorce les séries comme d’habitude. Tout serait repoussé et nous n’aurions pas d’été. Je suis à l’aise avec cela, a-t-il dit. Ce serait bien de jouer quelques matchs avant les éliminatoires. Je ne voudrais pas non plus voir un cas où certaines formations joueraient des rencontres pour la dernière place donnant accès aux séries. Je pense qu’il y aurait un écart avec les autres [déjà qualifiées], parce qu’elles auraient pu prendre part à des matchs. Sinon, je dirais d’envoyer directement les 16 premiers clubs en séries. J’estime que ce serait juste pour tous ceux-ci, puisque tout le monde se retrouverait dans le même bateau.»

«Je me fiche de ce qu’ils décideront. Je respecterai leur décision, pourvu qu’on puisse jouer au hockey et lutter pour la coupe Stanley. C’est tout ce que je demande», a-t-il insisté.

Avant que le coronavirus ne gâche la fête, Marchessault avait amassé 47 points, dont 22 buts, en 66 sorties en 2019-2020.