/news/coronavirus
Navigation

Liste des emplois essentiels: pas de services de garde d'urgence pour la construction

Coup d'oeil sur cet article

Les travailleurs ajoutés lundi à la liste des emplois essentiels ne pourront pas bénéficier des services de garde d’urgence mis en place depuis le début de la crise du coronavirus.  

• À lire aussi: 120 000 morts, les derniers développements sur la pandémie de COVID-19  

• À lire aussi: COVID-19: Québec publiera la liste des CHSLD où la situation est critique  

Avec les modifications annoncées lundi par le gouvernement Legault, les entreprises de constructions résidentielles pourront reprendre leurs activités dès la semaine prochaine. Les ateliers de mécanique, les centres jardins et les mines pourront quant à elle redémarrer leurs activités dès demain, le 15 avril.     

Toutefois, il s’agira d’un casse-tête pour de nombreux parents étant donné la fermeture des écoles et divers services de garde prévue jusqu’au 4 mai.     

À Québec, on confirme que les services de garde d’urgence dans les écoles, CPE et autres ne seront pas disponibles pour les travailleurs de ces secteurs.     

Le cabinet du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, fait valoir que les travailleurs d’autres industries demeurées ouvertes pendant la crise n’ont pas non plus droit d’y faire garder leurs enfants.  

Voici la liste des emplois qui donnent droit à ce service :   

  • Approvisionnement et distribution des médicaments et des biens pharmaceutiques     
  • Inspection des aliments     
  • Services à domicile pour les aînés     
  • Éboueuses et éboueurs (collecte des déchets)     
  • Services sanitaires (usines de traitement des eaux)     
  • Services aériens gouvernementaux     
  • Ministère de la Sécurité publique (sécurité civile et coroners)     
  • Centres de prévention du suicide     
  • Centre de communication avec la clientèle du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale     
  • Héma-Québec     
  • Transplant Québec     
  • Croix-Rouge     
  • Toutes les professions du réseau de la santé et des services sociaux     
  • Services préhospitaliers d’urgence (ambulancières et ambulanciers, répartitrices et répartiteurs)     
  • Cabinets privés de ressources professionnelles (réseau de la santé)     
  • Pharmacies communautaires     
  • Ressources intermédiaires et résidences privées pour aînés     
  • Personnes qui offrent des services à domicile aux aînés et qui travaillent pour des entreprises d’économie sociale en aide à domicile     
  • Travailleuses et travailleurs du 811 et du 911     
  • Policières et policiers     
  • Pompières et pompiers     
  • Agentes et agents des services correctionnels     
  • Constables spéciaux     
  • Éducatrices et éducateurs ainsi que personnel de soutien des services de garde d’urgence     
  • Institut national de santé publique du Québec      
  • Régie de l’assurance maladie du Québec     
  • Maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence          

À VOIR AUSSI  

  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.