/investigations/health
Navigation

COVID-19: Mort en voulant sauver des vies

Cet employé de la santé publique de la Montérégie est le premier médecin victime de la pandémie au Québec

Huy Hao Dao
Photo tirée de Facebook Le Dr Huy Hao Dao est décédé à 44 ans. Il avait été testé positif à la COVID-19 comme plusieurs employés de la Direction de la santé publique de la Montérégie.

Coup d'oeil sur cet article

Le premier médecin québécois à mourir après avoir contracté la COVID-19 a été infecté alors qu’il luttait contre la prolifération de la maladie en Montérégie. Passionné de santé publique, le Dr Huy Hao Dao n’avait que 44 ans. 

Au cours des dernières semaines, le Dr Dao était l’un des trois médecins à travailler sur les enquêtes épidémiologiques dans les locaux de la Direction de la santé publique de la Montérégie, à Longueuil.  

Même s’il ne travaillait pas directement avec les patients malades, son boulot l’amenait à déterminer d’où provenait le virus chez les gens trouvés positifs ou décédés. Il n’aurait donc pas contracté le virus dans le milieu hospitalier. 

ÉCOUTEZ l'entrevue de Félix Séguin, journaliste au Bureau d’enquête, sur QUB radio:  

Jeudi, on comptait 12 personnes infectées par le coronavirus à la santé publique de la Montérégie, dont 10 qui l’auraient été au travail.  

Plusieurs personnes ont fréquenté les locaux de la santé publique dans les dernières semaines. Des documents papier ont été échangés à de nombreuses reprises entre les membres du personnel. 

Un passionné 

Pour des raisons d’archivage et de confidentialité, certains documents sont échangés uniquement sous forme papier. La direction soutient que l’implantation du télétravail a commencé il y a quelques semaines et se poursuit. 

Cette situation n’est pas sans rappeler l’éclosion qui a frappé plus de 40 employés de la Direction de la santé publique de l’Estrie il y a deux semaines. 

Le décès du Dr Dao a surpris dans le milieu médical.  

« Son départ a créé une onde de choc dans l’équipe de la direction de santé publique, qui devra faire le deuil de ce collègue estimé », a indiqué sa collègue directrice de la santé publique, la Dre Julie Loslier. 

En plus de ses études en santé communautaire, le défunt avait également touché à la pharmacie.  

« Tout ce qu’il faisait, c’était par pure passion », dit Nathalie Simard, qui a fait ses études avec le Dr Dao.  

Selon elle, il avait les connaissances pour devenir une sommité en médecine et faire beaucoup d’argent. Il a préféré s’impliquer dans la santé de la population. 

Huy Hao Dao
Photo tirée de Facebook

Il s’intéressait notamment à des façons de lutter contre la crise des opioïdes qui a durement frappé le pays. Il avait reçu une bourse pour une recherche en ce sens l’an dernier. 

Ceux qui l’ont côtoyé le décrivent comme quelqu’un de très intelligent. En plus de ses travaux de recherche, c’était un passionné des échecs. 

« Il était stagiaire dans mon laboratoire, c’était un jeune homme dévoué, très bon, qui collaborait avec tout le monde. Il était fiable et fort scientifiquement. Il voulait faire la différence sur le terrain », évoque le Dr André Marette, professeur de médecine à l’Université Laval. 

Huit morts chez les 30-49 ans 

Ce décès rappelle que, même si la COVID-19 frappe surtout les personnes âgées de 70 ans et plus, les plus jeunes ne sont pas complètement épargnés. En date d'aujourd'hui, on comptait huit morts chez des gens âgés de 30 à 49 ans. 

Le directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, avait la mine basse lors de son point de presse. Il n’a pas voulu commenter directement le cas, mais a tenu à apporter une précision.  

« Juste vous dire une information qui peut-être pourrait mieux aider à ce que les gens comprennent certaines choses et éliminer certaines inquiétudes, c’est que ce travailleur de la santé là ne travaillait pas en milieu de soins », a-t-il dit. 

La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Diane Francœur, a elle aussi réagi.  

« Quelle tristesse... je tiens à offrir mes plus sincères sympathies aux proches du médecin décédé vraisemblablement de la COVID-19 au cours des dernières heures », a-t-elle écrit sur Twitter. 


Comme le Dr Huy Hao Dao résidait à Montréal, c’est la direction de la santé publique de la métropole qui est responsable de l’enquête épidémiologique.

D’autres docteurs ont succombé au coronavirus dans le monde 

Italie  

Une centaine de médecins décédés. 

Chine  

L’un des premiers médecins à sonner l’alerte est mort à l’âge de 34 ans. Un autre est décédé à 29 ans à Wuhan. 

France 

Au moins sept décès de médecins. 

États-Unis 

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies rapportent au moins 27 décès de membres du personnel médical. 

Sources : The Guardian, Reuters, Ouest-France et AFP