/news/currentevents
Navigation

Atterrissage forcé sur l'autoroute Félix-Leclerc: «éviter les panneaux afficheurs» était la plus grande difficulté du pilote

Atterrissage forcé sur l'autoroute Félix-Leclerc: «éviter les panneaux afficheurs» était la plus grande difficulté du pilote
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Coup d'oeil sur cet article

Le pilote de l’avion qui a atterri d’urgence sur l’autoroute Félix-Leclerc à Québec, jeudi, a raconté comment s’est déroulée l’intervention ayant maintenant fait le tour du monde.   

• À lire aussi: [EN IMAGES] Un avion atterrit sur l'autoroute Félix-Leclerc à Québec  

Florent Gagné était en entrevue avec Jonathan Trudeau, à QUB radio, vendredi.    

L’avion de M. Gagné a eu un problème mécanique alors qu’il volait au-dessus de la ville de Québec.   

Il espère ne plus jamais «revivre ça».   

«Je n’ai jamais eu de problème mécanique ou quoi que ce soit en vol ou des problèmes avec la météo [...] C’était la première fois que je rencontrais une panne moteur», a déclaré le pilote dont l’atterrissage s’est très bien déroulé dans les circonstances.   

M. Gagné a également raconté les derniers instants, tout juste après s’être rendu compte qu’il ne pourrait atteindre l’aéroport.  

«J’avais devant moi l’autoroute et puis il fallait évidemment que j’évite les panneaux afficheurs. C’était peut-être ça qui était la difficulté la plus grande. D’autant plus que, selon ma prévision, j’arrivais dans un panneau. J’avais le choix de passer en dessous ou par-dessus. J’ai choisi par-dessus. Mon choix a été fait à la toute dernière minute», a-t-il expliqué.  

«Je trouvais qu’il y avait beaucoup de véhicules hier pour un jeudi dans l’état actuel de la situation. Pour un pilote qui atterrit, il y a toujours trop de véhicules. Je comprends que c’est le pilote qui n’a pas d’affaire là», a ajouté en riant Florent Gagné.