/news/coronavirus
Navigation

CHSLD Résidence du bonheur: «un mouroir qui nécessite une équipe SWAT»

Coup d'oeil sur cet article

LAVAL – C’est une véritable catastrophe qui se vit au CHSLD Résidence du bonheur de Laval selon la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), dont des membres ont retrouvé la nuit dernière des usagers qui baignaient dans des couches souillées et dont les dentiers n’auraient pas été lavés depuis des semaines.  

C’est un cri du cœur aux autorités de santé publique que le président du Syndicat des infirmières de Lanaudière, Stéphane Cormier, a lancé vendredi en entrevue avec TVA Nouvelles.  

Il n’hésite pas à qualifier le CHSLD Résidence du bonheur de deuxième Herron, faisant référence à ce CHSLD de Dorval où 31 aînés sont décédés. Il va jusqu’à demander qu’une équipe de type SWAT débarque en vitesse à Laval pour prendre en main la situation catastrophique.  

Selon le représentant syndical, en date de vendredi, il y a 32 des 33 usagers du CHSLD qui ont été déclarés positifs à la COVID-19.  

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval n’avait pas encore obtenu la mise à jour, mais en date de mercredi, on affirme qu’au moins sept personnes sont décédées depuis le début de la pandémie.  

La nuit dernière, une infirmière auxiliaire et une préposée ont fait des constats troublants au CHSLD Résidence du bonheur, selon M. Cormier.  

«Depuis une semaine, notre CISSS est demandé en renfort pour aider cette résidence. Les membres que je représente trouvent que c’est l’enfer ici. Ces patients n’ont pas été lavés depuis un mois. La nuit dernière, une infirmière auxiliaire et une préposée sont entrées. Elles ont notamment lavé tous les dentiers des patients. Cela n’avait pas été fait depuis trois semaines. C’est une horreur là-dedans. Ça mériterait une enquête publique», a dénoncé le président de la FIQ de Lanaudière.  

«Selon mes sources, 32 des 33 bénéficiaires dans la résidence ont la COVID-19. Cette nuit, quand le personnel est arrivé, la majorité des patients étaient encore dans leurs excréments et leur urine. C’est un mouroir là-dedans. On dit au Québec qu’il faut mourir dans la dignité, mais ici, ce n’est pas ça qui arrive. Mes membres ne veulent plus venir ici. Personne ne veut y aller, parce qu’on ne veut pas travailler, mais ça prendrait une équipe SWAT composée d’un médecin spécialiste, d’une infirmière, de deux infirmières auxiliaires et de quatre préposés. Ça nous prendrait au moins une semaine à renipper cet endroit», s’est-il désolé.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres