/misc
Navigation

Le potentiel insoupçonné des petits jigs

Coup d'oeil sur cet article

Dès vendredi prochain, soit le 24 avril, il sera permis de se lancer aux trousses des ombles de fontaine.

À ce temps de l’année, il est impératif de se rappeler qu’il ne faut pas exploiter son leurre à toute allure puisque la mouchetée est encore engourdie à cause de la froidure des eaux. Il est également astucieux de tenter sa chance à proximité des rives, dans des eaux peu profondes qui se réchauffent plus rapidement que celles au large. 

Une présentation qui performe à merveille en début de saison consiste à laisser traîner une cuillère ovale et légère, qui travaille bien en suspension, comme la Lake Clear Wabbler, la Flasher ou autres modèles similaires. Contrairement à l’été où il est souhaitable d’utiliser un ver de terre et de longs bas de ligne, vous auriez intérêt à considérablement diminuer la taille de ces derniers et de ne pas dépasser une longueur de 20 ou 30 cm. Vous éviterez ainsi les accrochages répétitifs dans la végétation et les arbrisseaux qui poussent au bord des lacs et des rivières.

Une autre approche

Lorsque montées sur une tête plombée de 1/16 ou de 1/32 d’once et nouées à un fil de 4 ou 6 livres de résistance, les petites dandinettes souples descendent tout doucement dans la colonne d’eau et peuvent être exploitées, elles aussi, peu profondément. Il suffit de les catapulter au loin et de les récupérer lentement en appliquant de délicates saccades sur un axe linéaire. Il s’agit en fait de l’un des rares leurres qui fonctionnent bien tout au long de l’année.

Voici quelques modèles qui ont aidé de nombreux amateurs de truite mouchetée à déjouer de beaux spécimens au fil du temps :

MICRO NYMPHES

Photo courtoisie

Ces fidèles reproductions d’une nymphe au stade de développement intermédiaire entre une larve et un insecte adulte sont équipées de trois queues flexibles et de deux paires de pattes frontales. Dès qu’on inculque une petite motion à ces offrandes de 1,25 po, tous les appendices dansent au rythme de vos mouvements. Disponibles en quatre couleurs distinctes ou un amalgame.  


MICRO ÉCREVISSE

Photo courtoisie

Mister Twister fabrique, depuis plus de 15 ans, ces copies quasi intégrales de jeunes écrevisses mesurant 1,25 po. Lorsqu’on les empale sur une mini tête plombée, de l’arrière vers l’avant, de manière à ce que les pinces bougent librement à proximité de la courbure de l’hameçon, on obtient un spectacle fort invitant. Disponibles en quatre couleurs distinctes ou un amalgame.


MINI TUBE

Photo courtoisie

Plusieurs compagnies, dont Dumzlures, proposent cette forme de leurre souple dont la partie centrale est vide. En descendant, les tentacules arrière vibrent délicatement tandis que la portion frontale arrondie force le tout à tournoyer. Les poissons qui observent ce genre de scénario sont convaincus qu’il s’agit d’un méné en difficulté. Cette offrande de 1,75 po est offerte en 10 coloris.


MIMIC MINNOW TUFF TUBE

Photo courtoisie

Northland Fishing Tackle a lancé sur le marché, il y a moins de cinq ans, une version modifiée du micro tube déjà monté sur une tête de 1/16 d’once. Cette petite création de 1,5 po est fabriquée de silicone résistant, moins dense et plus léger que la traditionnelle matière caoutchouteuse. Elle donne l’impression de planer plutôt que de plonger. Elle est présentée en 12 teintes. 


ATOMIC TEASERS

Photo courtoisie

Cette offrande de la série Power Bait de la firme Berkley est un amalgame composé d’un mini tube conventionnel et d’un petit ver de plastique souple qui allonge la silhouette et fait office de queue. Le tout est monté sur un hameçon lesté de 1/32 ou de 1/16 d’once. Lorsqu’il s’enfonce, il pivote lentement sur lui-même comme un cyprin en détresse. Offerte en cinq coloris.  


WIZX BUB

Photo courtoisie

L’entreprise québécoise NXS SoftBaits a développé une variante intéressante du petit tube. Le corps de ce leurre, de 1,75 po, est plein et annelé. Ceci a pour effet d’amplifier son profil, de modifier sa nage et d’augmenter son poids. Contrairement aux deux modèles précédents, on doit installer l’hameçon à l’extérieur de son corps. Proposé en 10 agencements de couleurs.  


TEENIE

Photo courtoisie

Le jig a queue courbée, communément appelé grub, est très polyvalent. Les pêcheurs de doré utilisent les modèles plus longs et corpulents. Lors de la récupération de cette présentation de 2 po, elle engendre de subtiles vibrations quand sa queue s’agite dans tous les sens. Puis, quand elle s’enfonce sans tension, elle occasionne une action plus douce. Disponible en 11 teintes. 


GRABBER GRUB

Photo courtoisie

Ce dérivé du modèle précédent, développé par la compagnie NXS, propose une approche différente, car sa queue est fendue en trois sections à l’extrémité. Cette disposition produit d’autres types de mouvements subtils dans la colonne d’eau qui sortent des sentiers battus. D’une longueur de 2 po, ce leurre est présenté dans une panoplie de 12 nuances. 


VIE SHINER

Photo courtoisie

Le dernier né du fabricant Mister Twister imite à s’y méprendre un petit méné lorsqu’on le récupère sous la surface. Cette création, de 1,75 po, est dotée d’une queue double, en forme de V, qui déplace plus d’eau que la plupart des autres leurres souples. Lorsqu’on l’empale et le ramène doucement, il semble surfer et simuler une proie en grande difficulté. Offert en six tons multicolores.


► Je vous invite à me suivre sur Facebook.