/news/currentevents
Navigation

Confinement: près de 100 constats d’infraction à Québec depuis le début de la pandémie

Confinement: près de 100 constats d’infraction à Québec depuis le début de la pandémie
Photo d'archives DIDIER DEBUSSCHÈRE

Coup d'oeil sur cet article

Le SPVQ a indiqué avoir remis un total de 98 constats d’infraction en lien avec des comportements qui ne respectaient pas les règles de confinement émises par la santé publique.  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus  

Lors d’une conférence de presse, il y a trois semaines, le chef de police de Québec, Robert Pigeon, avait indiqué que le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) recevait environ 100 appels par jours pour des dénonciations en lien avec le non-respect du confinement. À ce moment, une vingtaine de constats d’infraction avait été soumis au DPCP.    

Depuis, les policiers ont la possibilité de remettre un constat d’infraction «sur-le-champ» en vertu de la Loi sur la santé publique. Ainsi, le SPVQ se dit maintenant en mesure de comptabiliser plus facilement ces constats d’infraction. Dans les dernières semaines, il avait refusé de donner ce chiffre au public via les médias.    

Lundi matin, la police de Québec a indiqué avoir remis un total de 98 infractions depuis le début du décret il y a maintenant plus d’un mois. Ces amendes sont de 1000$ sans compter des frais établis à 546$.    

Les constats abrégés – ou portatifs – peuvent être donnés directement par des policiers depuis le début du mois d'avril, après que le DPCP a élargi les règles sur ces rapports d’infraction générale.