/news/provincial
Navigation

De l’argent pour «se tricoter un été» à Québec

Régis Labeaume prévoit des aides de 2,8 M$ pour préparer le déconfinement.

Labeaume covid 19
Photo Simon Clark La Ville va de l’avant avec diverses activités et le maire Régis Labeaume se dit prêt à mettre en place toutes les mesures demandées par la santé publique. Sur la photo, le maire lors de son point de presse de l’hôtel de ville, lundi.

Coup d'oeil sur cet article

 Le maire de Québec a annoncé une série de mesures totalisant 2,8 millions $ pour préparer l’été à Québec, anticipant le début du déconfinement à venir.

• À lire aussi: 19 933 cas de COVID-19 au Québec, dont 939 décès: Les écoles fermées au moins jusqu’à la mi-mai  

• À lire aussi: Appel répété du premier ministre aux médecins spécialistes  

D’abord, un important rabais sera octroyé aux quelque 190 restaurateurs qui ouvriront leur terrasse.

Au lieu de 3300 $ en moyenne, le permis municipal leur coûtera cet été seulement 50 $. La Ville se prive ainsi de 660 000 $, mais pour le maire, c’est important de « poser des gestes pour agrémenter la vie de nos concitoyens. Nous tentons d’aider la population à vivre cette période. On va tenter de se tricoter un été ».

On évalue aussi la possibilité que les terrasses puissent déborder sur les rues afin de favoriser la distanciation sociale.

Ainsi, certaines artères pourraient devenir piétonnes à certains moments de la semaine.

Les mesures annoncées sont bien sûr tributaires des décisions de la santé publique. 

La Ville respectera les directives sur les distances. Mais la Ville veut prendre de l’avance dans sa préparation parce que « si on fait rien, il ne se passera rien », a exprimé Régis Labeaume.

La Ville donne aussi le feu vert à la préparation des camps de jour municipaux, auprès de 27 organisations qui gèrent 55 sites sur le territoire. Les fonds disponibles sont de 1,7 million $. Les inscriptions pourront donc se poursuivre.

« On acceptera le nombre habituel d’enfants, soit 17 000. Si la santé publique ordonnait plus tard l’annulation des activités, les parents seront remboursés », a promis le maire.

Les camps ont besoin d’un mois de préparation pour être opérationnels. La date limite pour avoir la réponse est le 25 mai.

Places éphémères

Les places éphémères seront aménagées. On en prévoit une cinquantaine. La Ville bonifie de 300 000 $ le budget dévolu aux places éphémères, notamment pour l’animation.

La Ville fera aussi l’achat de plusieurs livres numériques pour les rendre disponibles aux usagers des bibliothèques.

En tout, 5000 exemplaires seront achetés, pour un total de 100 000 $.

Le chef de l’opposition, Jean-François Gosselin, de même que le conseiller de Démocratie Québec, Jean Rousseau, ont applaudi les mesures adoptées.

« Je remercie le maire au nom des commerçants qui opèrent des terrasses. On est très près de ce qu’on demandait. On est très contents », a exprimé M. Gosselin.

« Ironique »

S’il salue aussi la décision de la Ville de mettre en branle la préparation des camps d’été, le chef de l’opposition a tout de même souligné que, selon lui, il y a une certaine contradiction avec les propos que le maire a tenus la semaine dernière. « La situation est quand même ironique parce que pas plus tard qu’il y a quelques jours, le maire de Québec lui-même demandait au premier ministre de garder les écoles fermées jusqu’à l’automne. Et là, aujourd’hui, il vient nous parler de la possibilité d’ouvrir les programmes vacances-été. »

La Ville a aussi décidé de mandater une entreprise privée avec laquelle elle est sous contrat pour procéder à la réparation des nids-de-poule, alors que les employés de la Ville se concentreront sur le nettoyage des rues.

2,8 M$ de nouvelles mesures

  • 1,7 M$ pour la préparation des camps de jour
  • 660 000 $ en réduction du coût des permis de terrasses
  • 300 000 $ pour aménager les places éphémères
  • 100 000 $ pour l’achat de livres numériques
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.