/sports/football
Navigation

COVID-19: un premier repêchage virtuel pour la NFL

La NFL entièrement en ligne dès jeudi pour son encan annuel de sept rondes

FBC-SPO-COLLEGE-FOOTBALL-PLAYOFF-SEMIFINAL-AT-THE-PLAYSTATION-FI
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le repêchage de la NFL constitue l’un des rares événements sportifs qui restent debout dans la tempête de la COVID-19. Le commissaire Roger Goodell fera l’annonce des choix des 32 équipes en direct du sous-sol de sa résidence, plutôt que dans le somptueux décor des fontaines du Bellagio de Las Vegas, tel que prévu à l’origine. Pour les mordus de sport dont le ventre crie famine, c’est un menu détail. Dès jeudi soir, la première ronde se mettra en branle quand les Bengals de Cincinnati, à moins d’une transaction de dernière minute, lanceront le bal. Un bal sans les artifices auxquels la NFL a habitué ses fidèles, mais toute occasion de danser demeure plus que bienvenue en cette période d’incertitude. Comment donc fonctionnera ce premier repêchage entièrement virtuel ? Voici un portrait en 10 points de ce qui attend les amateurs. 

1. Production conjointe 

Pour la première fois, le réseau ESPN et NFL Network joindront leurs forces pour présenter l’événement, en direct des studios d’ESPN. Des analystes des deux chaînes se joindront au contenu, de la maison. Tel que mentionné en introduction, le commissaire présidera comme à l’habitude la séance de sélection des espoirs, mais de chez lui, dans l’État de New York. Il fera l’annonce des choix de première ronde. 

2. Tout le monde branché 

Puisque les quartiers généraux des équipes sont fermés, les décideurs des 32 clubs besogneront aussi de la maison et seront interconnectés via une version modifiée de l’application Teams, de Microsoft. Un circuit séparé permettra aussi aux équipes de communiquer avec des gens de la NFL. 

3. Un technicien par équipe 

Chaque équipe désignera une personne responsable pour la décision finale au repêchage. Ce « sélectionneur » (souvent le directeur général) bénéficiera de la présence d’un technicien en informatique pour dépanner en cas de besoin. Depuis quelques jours, des tests ont été effectués et un repêchage simulé a même été complété pour valider la fiabilité des équipements. 

4. La remise des choix 

La NFL fonctionne habituellement à l’ancienne au repêchage avec un responsable d’équipe pour remettre une carte à la ligue, sur laquelle figure le nom du joueur sélectionné. Cette fois, le « sélectionneur » de chaque équipe sera connecté avec la ligue via un canal privé et encrypté. En cas de problème, le choix devra être révélé par téléphone ou courriel. 

5. 58 invités 

La ligue a invité 58 espoirs à participer à l’exercice, de leur maison. L’équipement nécessaire a été installé chez ces derniers pour qu’ils puissent livrer leurs impressions via vidéoconférence lorsque repêchés. Les joueurs invités ont été avertis que des rassemblements de plus de six personnes dans leur maison ne seraient pas tolérés. Est-ce que cette consigne sera respectée à la lettre ? 

6. Participation des partisans 

Difficile d’oublier les foules énormes que le repêchage a rassemblées dans les dernières années à Nashville, Dallas et Philadelphie. Ce ne sera évidemment pas le cas cette année, mais il semble que chaque sélection annoncée par le commissaire sera accompagnée en fond d’écran d’un montage d’une quinzaine de fans de chaque équipe qui réagiront. 

7. Pas de temps additionnel 

Malgré des rumeurs voulant que la ligue accorde plus de temps aux équipes que d’habitude pour procéder à leurs choix, ce ne sera pas le cas. Chaque équipe disposera donc de 10 minutes pour dévoiler sa sélection en première ronde, puis de sept minutes en deuxième ronde, cinq minutes pour les rondes 3 à 6 et quatre minutes pour la septième ronde. 

8. Des craintes 

Un repêchage entièrement visuel présente assurément son lot de défis. Évidemment, certains craignent que des pépins techniques viennent chambouler la présentation télévisuelle, mais surtout, la communication entre les équipes et la ligue. D’autres craignent aussi que leur réseau soit piraté par d’autres équipes, comme l’a exprimé l’entraîneur-chef des Ravens, John Harbaugh. 

9. Les échanges 

Les amateurs ont été habitués à de multiples échanges qui rendent le repêchage plus palpitant. Puisque les décideurs de chaque équipe seront reclus chacun chez eux, l’exercice pourrait devenir plus fastidieux, sans le bénéfice des consultations instantanées. Par exemple, le directeur général des Chargers, Tom Telesco, a même laissé entendre que s’il est occupé par vidéoconférence et que son téléphone sonne pour un échange, il pourrait devoir refiler l’appel à l’un de ses fils.
Ça promet ! 

10. L’horaire 

La première ronde sera présentée jeudi soir, à 20 h. Les rondes 2 et 3 se dérouleront vendredi, à compter de 19 h. Les rondes 4 à 7 auront, quant à elles, lieu samedi à partir de midi.