/qubradio
Navigation

COVID-19: plusieurs patients «se présentent beaucoup trop tardivement» pour des problèmes cardiaques

COVID-19: plusieurs patients «se présentent beaucoup trop tardivement» pour des problèmes cardiaques
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La peur d’attraper la COVID-19 à l’hôpital étant bien présente chez certaines personnes, la pandémie risque d'entraîner un «cumul de dommages collatéraux», selon le président de l’Association des cardiologues du Québec, Arsène Basmadjian.

«Malheureusement, on observe plusieurs patients qui se présentent beaucoup trop tardivement. Ce n’est pas un phénomène nouveau, mais on a l’impression que c’est plus fréquent ces temps-ci», a-t-il dit à l’animatrice Sophie Durocher, à QUB radio, mardi.     

Aux gens présentant des symptômes qui s'apparentent à un infarctus, comme «une douleur à la poitrine, une oppression thoracique, une difficulté à respirer», M. Basmadjian rappelle qu’il ne faut pas attendre avant de consulter.    

ÉCOUTEZ l’entrevue d’Arsène Basmadjian sur QUB radio:  

«Les risques d’avoir une complication cardiaque, ou même d’en décéder, sont plus importants et beaucoup plus grands que le risque d’être infecté par la COVID, certainement.»    

Risques minimes d’attraper le virus à l’hôpital  

De son côté, l’invité de l’animatrice Geneviève Pettersen, l’urgentologue et chef du service de médecine d'urgence de l'Institut de cardiologie de Montréal, Alain Vadeboncœur, s'est fait rassurant concernant les risques d’attraper la COVID-19 à l’hôpital.    

«Quand on me pose la question, je rassure les gens. Il n’y a pas de risques à l’hôpital, actuellement, d’attraper la COVID, en tout cas pas de façon significative. Il ne faut pas retarder des consultations à l’urgence quand on ne se sent pas bien», a-t-il expliqué.    

ÉCOUTEZ l’entrevue d’Alain Vadeboncœur sur QUB radio:  

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions