/finance
Navigation

Reprise des opérations chez ArcelorMittal

Coup d'oeil sur cet article

ArcelorMittal souhaite revenir d’ici les mois de mai ou juin à un niveau de production normal à sa mine du mont Wright, près de Fermont.

Le président-directeur général par intérim d’ArcelorMittal Exploitation minière Canada, Mapi Mobwano, a confirmé à TVA Nouvelles que le ralentissement de ses activités depuis le début de la pandémie de la COVID-19 a fait chuter de 40 % sa production de minerai de fer.

TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Environ 300 employés de l’entreprise non résidents de la Côte-Nord n’étaient plus au travail depuis le début de la crise.

Ils sont de retour cette semaine sur le site minier et plusieurs mesures ont été prises pour éviter les contacts entre eux et les résidents de Fermont où aucun cas positif de la COVID-19 n’a été recensé jusqu’à présent.

Les travailleurs non-résidents doivent obligatoirement se soumettre à des mesures préventives comme la prise de température et le port obligatoire de masques dans les avions et dans les autobus qui les mènent au travail.

Les horaires et lieux de travail ont été réaménagés pour éviter les contacts et interactions entre résidents et non-résidents.

La compagnie dit être allée bien au-delà des recommandations de la santé publique.

«Ce sont des mesures additionnelles que nous avons mises en place pour nous assurer que nous protégeons la population fermontoise», a indiqué Mapi Mobwano.

Cette reprise des activités normales à ArcelorMittal est reçue avec prudence à Fermont. Le maire Martin St-Laurent note que sa population est divisée sur ce retour des travailleurs de l’extérieur de la région et, selon lui, la vigilance est de mise.

Il prend acte des efforts d’ArcelorMittal et de Champion Iron, qui exploite la mine de fer du lac Bloom, de limiter les contacts entre les travailleurs non-résidents et les citoyens de sa ville. «Il y a plein de procédures pour minimiser les échanges. Grâce à cela, on est encore à zéro cas dans la MRC de Caniapiscau. Avec la reprise, il faut mettre en place des façons de faire pour poursuivre avec nos statistiques qui sont très bonnes», a souligné Martin St-Laurent.

Mapi Mobwano a tenu à se faire rassurant en indiquant que le producteur de minerai et de boulettes de fer souhaite assurer la pérennité de ses opérations avec des ressources minières équivalentes à 40 années de production.