/sports/football
Navigation

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Demain soir, le repêchage de la NFL se met en branle. C’est en quelque sorte, le début de la saison de l’espoir avant le début de la véritable saison à l’automne. Plusieurs quarts-arrière devraient être convoités au premier tour. Quant aux receveurs, il s’agit d’une cuvée qui s’annonce exceptionnelle, autant pour la qualité que pour la profondeur. Enfin, une ruée vers des bloqueurs promis à un brillant avenir devrait aussi marquer cette ronde initiale. Le Journal dresse aujourd’hui un aperçu des joueurs offensifs disponibles, avant de répéter l’exercice pour la défensive, demain.   

• À lire aussi: Repêchage simulé de la NFL: en attendant le Jour J  

Les premiers de classe   

Quarts-arrière  

Joe Burrow  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP
  • LSU | 6 pi 4 po, 215 lb      

Positif : Burrow sera le premier choix après une saison 2019 carrément phénoménale, qu’il a conclue par un championnat national. Son intelligence de jeu semble supérieure et il a tout pour lui, la précision, sa présence dans la pochette et du leadership.   

Négatif : Certains diront que Burrow ne possède pas un bras «élite», mais sa lecture du jeu compense largement. D’autres diront qu’à sa seule autre saison comme partant, en 2018, il a été bon, sans plus. Mais à ce stade, inutile de chercher trop de poux.   


  

Tua Tagovailoa  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Alabama | 6 pi 1 po, 220 lb      

Positif : Tagovailoa est le quart-arrière le plus précis du repêchage. Voilà une qualité qui ne s’enseigne pas. Il dégaine avec une belle touche et une belle anticipation. S’il est hasardeux de faire des comparaisons, certains voient en lui le nouveau Drew Brees.   

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

Négatif : Dans son cas, nul doute que l’historique de blessures joue contre lui. Dans sa carrière universitaire, il a été opéré aux deux chevilles en plus d’avoir subi une dislocation de la hanche la saison dernière. Certains doutent qu’il revienne à 100 %.   


  

Justin Herbert  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Oregon | 6 pi 6 po, 227 lb      

Positif : Herbert est un quart-arrière de gros format, dont la mobilité ne fait aucun doute. Il dispose d’un excellent bras et n’hésite pas à décrocher de longues passes. Pour les atouts physiques, il ne se fait pas mieux. Il a aussi été un étudiant décoré.   

Négatif : C’est le genre de quart-arrière qui va inévitablement commettre quelques inexplicables bourdes. Si ses premières lectures sont couvertes, il semble perdre confiance en ses moyens. Le talent est là, mais la constance laisse parfois à désirer.   


  

Jordan Love  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Utah State | 6 pi 4 po, 223 lb      

Positif : Love est le quart-arrière mystère de sa cuvée. Certains le voient comme un choix de première ronde au talent illimité, à la Patrick Mahomes. D’autres le voient comme un choix plus éloigné. Il est athlétique, agressif et ne craint pas le risque.   

Négatif : Après une saison 2018 exceptionnelle où il s’est révélé à la face du monde, il a grandement régressé en 2019. Le potentiel est toujours extraordinaire, mais la faible production (20 touchés et 17 interceptions) en 2019 a laissé des doutes.   


  

Bloqueurs  

Tristan Wirfs  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Iowa | 6 pi 5 po, 322 lb      

Positif : Il y a toujours des surprises sur la ligne offensive, mais tout indique que Wirfs sera le premier bloqueur sélectionné, très tôt. Il est athlétique et son jeu en situation de course ne laisse aucun doute. On dit de lui qu’il est une bête d’entraînement, qu’il est dédié.   

Négatif : Certains analystes craignent qu’il soit muté au poste de garde dans la NFL, mais il n’y a clairement pas consensus à cet effet. La constance dans son jeu est un élément qui laisse parfois à désirer.   


  

Jedrick Wills  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Alabama | 6 pi 5 po, 320 lb      

Positif : Ses coéquipiers l’ont adoré en grande partie en raison de son attitude. Wills se bat constamment et chaque jeu semble une question de vie ou de mort. Sa puissance est remarquable et dans une attaque qui mise sur un jeu au sol physique, il ferait un malheur.  

Négatif : Wills a tellement de puissance et de hargne qu’il lui arrive de se croire au-dessus de la mêlée et de négliger sa technique. Il a évolué exclusivement du côté droit, ce qui rend certaines équipes frileuses dans la NFL.   


  

Mekhi Becton  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Louisville | 6 pi 7 po, 369 lb      

Positif : Becton s’avère un prospect assez captivant, de par son immense stature et ses habiletés athlétiques impressionnantes. Il est rare de voir une masse aussi énorme se déplacer avec une telle agilité.   

Négatif : À 369 lb, il est possible que l’équipe qui le repêchera lui demande de baisser son poids pour être encore plus fonctionnel. C’est une crainte justifiée, puisque le poids de Becton a eu tendance à fluctuer dans les dernières années.   


  

Andrew Thomas  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Georgia | 6 pi 5 po, 320 lb      

Positif : Il n’y a peut-être rien de spectaculaire dans son jeu, mais Thomas incarne la stabilité, la constance et la productivité. Il semble avoir la cote à l’approche du repêchage. Il a l’expérience d’une attaque qui se rapproche du style professionnel.   

Négatif : Puisqu’il n’est pas le plus athlétique du lot, il peut parfois se faire prendre de court par des ailiers ou des secondeurs explosifs. Sur le jeu au sol, il est dominant, En protection de passe, il reste du travail à faire, mais il devrait s’imposer.   


  

Receveurs  

Jerry Jeudy  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Alabama | 6 pi 1 po, 192 lb      

Positif : Il n’y a pas de consensus à savoir qui est le meilleur receveur disponible, mais pour la qualité des tracés, c’est Jerry Jeudy. Il peut évoluer partout sur le terrain et est dangereux après l’attrapé. Il est le genre de receveur qui fera les grands jeux dans les grands moments.   

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

Négatif : Il n’y a jamais de certitude au repêchage, mais les chances que Jeudy devienne un flop semblent infiniment minces. Il est très difficile de lui trouver des points négatifs.   


  

CeeDee Lamb  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Oklahoma | 6 pi 2 po, 189 lb      

Positif : La grande force de Lamb réside dans ses aptitudes à capter le ballon en pleine circulation. En situation contestée, il trouve le moyen de gagner la bataille. Lamb a le don de s’ajuster à toutes les passes et il deviendra le meilleur ami d’un quart dont la précision laisse à désirer.   

Négatif : Si un élément dans son jeu sème un doute, c’est au niveau de sa vitesse. Sinon, durant ses années à Oklahoma, Lamb n’a certainement pas affronté une opposition redoutable en termes de défensive.   


  

Henry Ruggs III  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Alabama | 6 pi, 190 lb      

Positif : Ruggs est fort probablement le joueur le plus explosif du repêchage. Sa vitesse est spectaculaire. Un fois le ballon entre les mains, il a le potentiel de transformer le cours d’un match. Il y a toutefois plus que la vitesse dans son jeu, lui qui ne s’en laisse pas imposer.   

Négatif : Ruggs n’a jamais capté plus de 46 passes dans une saison. Voilà qui fait dire à certains observateurs qu’il faut se méfier quant à sa productivité au prochain niveau. Il n’est pas le plus grand, ce qui limite son rayon de réception.   


  

Laviska Shenault Jr  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Colorado | 6 pi 2 po, 220 lb      

Positif : Il est le couteau suisse de sa cuvée, au sens où il a été déployé à toutes les sauces sur le terrain sur la scène universitaire. Il peut porter le ballon et varier ses contributions, autant comme ailier espacé qu’inséré. Il a même été quart dans des formations de type « Wildcat ».   

Négatif : Lorsqu’un receveur est utilisé d’autant de manières, il est plutôt rare qu’il parvienne à exécuter des tracés de grande qualité. Est-ce qu’il deviendra un genre de Cordarrelle Patterson, efficace dans tout, mais excellent dans rien ?    


  

Justin Jefferson  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • LSU | 6 pi 3 po, 192 lb      

Positif : Jefferson a été extrêmement productif la saison dernière avec 111 réceptions et 18 touchés. Il pourrait faire des ravages au sein d’une attaque qui mise avant tout sur les tracés courts et intermédiaires. Il semble conçu pour évoluer à l’intérieur.   

Négatif : Jefferson a explosé cette saison avec la montée en puissance de son quart-arrière Joe Burrow. Ce n’est pas négatif en tant que tel, mais plusieurs se demandent si ce n’est pas Burrow qui a servi sa cause.   


  

Porteurs  

D’Andre Swift  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Georgia | 5 pi 9 po, 215 lb      

Positif : Les porteurs de ballon ne sortiront probablement pas en première ronde, mais il y a quand même des candidats solides. Swift a le don d’exploser dans la brèche devant lui et peut faire mal paraître ses adversaires lorsqu’il a de l’espace. Il contribue dans le jeu aérien.   

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

Négatif : Il n’a pas toujours la vision idéale pour courir à l’intérieur. Ses courses peuvent manquer de finition à l’occasion, mais en fin de compte, il a les atouts pour être utilisé sur les trois essais à l’attaque.   


  

Jonathan Taylor  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

   

  • Wisconsin | 5 pi 11 po, 219 lb       

Positif : Quelle monstrueuse production ! Lors de ses trois saisons au Wisconsin, il a couru pour 1977, 2194 et 2003 verges. Sa moyenne de 6,7 verges par portée est dévastatrice. Le mélange de gabarit, de force brute et de vitesse a de quoi effrayer.   

Négatif : Pas grand-chose à redire sur Taylor, outre le fait que l’usure pourrait être prématurée. Il a en effet porté le ballon 926 fois en trois saisons universitaires, une charge colossale de travail.   

Quelques joueurs intrigants...   

Chaque année, des joueurs qui ne sont pas repêchés parmi les premiers offrent un potentiel intrigant à différents égards. En voici quelques-uns.   

Jalen Hurts  

(quart-arrière, Oklahoma)  

Hurts est passé de l’Alabama à l’Oklahoma pour voir plus de terrain après l’éclosion de Tua Tagovailoa. Les quarts suprêmement athlétiques comme lui ont la cote dans la NFL actuellement et il est un leader apprécié.   

Jake Fromm 

(quart-arrière, Georgia)  

Certains le voient comme le général idéal, intelligent, bourré de leadership, qui ne commet que peu de gaffes. D’autres le voient comme le produit d’un système conservateur dont le plafond est bas. Le débat fait rage !   

Tyler Johnson  

(receveur, Minnesota)  

À ses deux dernières saisons au Minnesota, il a franchi la barre des 1000 verges et inscrit 12 touchés ou plus. Il est productif à souhait, mais certains craignent qu’il n’ait pas l’explosion pour créer de la séparation chez les pros.   

Chase Claypool  

(receveur, Notre Dame)  

Le receveur format géant originaire de la Colombie-Britannique s’est fait des admirateurs avec un superbe chrono sur 40 verges. Sa vitesse est sous-estimée, il excelle dans le trafic et est un bloqueur redouté.   

Clyde Edwards-Helaire 

(porteur, LSU)  

Repêchage de la NFL: les meilleurs à l’attaque
Photo AFP

Sera-t-il assez solide pour être un meneur dans un champ arrière ? À 5 pi 8 po, il y a des doutes. Sauf qu’Edwards-Helaire est un casse-tête pour un coordonnateur défensif par son dynamisme. Pour capter des passes, c’est une machine !