/news/education
Navigation

Les comités de parents veulent un «guide» pour la réouverture des écoles

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | La réouverture des écoles devra s’accompagner d’une large campagne d’information sur les mesures prises pour y limiter la propagation de la COVID-19 préviennent les comités de parents, qui demandent à Québec un guide à l’image de celui sur les autosoins déjà envoyé à la population.  

• À lire aussi: COVID-19: 93 nouveaux décès au Québec, le retour à l'école ne sera pas obligatoire  

• À lire aussi: COVID-19: des professeurs et des chauffeurs d’autobus inquiets de la réouverture des écoles  

• À lire aussi: COVID-19: L’Association des pédiatres en faveur d'un déconfinement  

«Comment ça va fonctionner pour le transport scolaire, pour les services de garde? Dans les classes, comment vont-elles être réaménagées? Est-ce que tous les enfants vont pouvoir retourner à l’école? [...]», a demandé jeudi le président de la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ), Kévin Roy, en entrevue.  

Peu de réponses ont été fournies par le gouvernement jusqu’ici, dit-il.  

  • Le président Fédération des comités de parents du Québec, Kévin Roy, était à Dutrizac sur QUB radio:   

 

Mercredi, le premier ministre, François Legault, a annoncé que son gouvernement présenterait la semaine prochaine un plan de réouverture des écoles. Il a toutefois précisé que les parents ne seraient pas obligés d’y envoyer leurs enfants pour le moment.  

Selon Kévin Roy, le gouvernement se doit d’informer le plus possible les parents sur les différentes avenues envisagées pour le retour aux classes. Un guide de «retour à l’école» adressé aux parents à l’image de celui envoyé par Québec à tous les foyers en avril sur les autosoins pourrait être une option, croit-il.  

«Il faut que ça reste équitable. [...] Ceux qui vont faire le choix de garder leurs enfants à la maison [...] est-ce qu’ils vont être pénalisés? Est-ce qu’ils vont quand même continuer de pouvoir faire des apprentissages à la maison», a poursuivi Kévin Roy.  

Les différents comités de parents de la province restent encore divisés quant à la réouverture des écoles, rapporte-t-il également.  

  • ÉCOUTEZ Camil Bouchard, professeur retraité de psychologie communautaire de l’UQAM, à QUB radio:

«C’est très variable. [...] Certains ont hâte que ça rouvre, car dans leurs régions il y a peu de cas. Il y a autant de réalité que de familles», a-t-il résumé.  

La FCPQ représente les comités de parents de 60 commissions scolaires du Québec, soit la forte majorité des commissions scolaires francophones.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.