/news/coronavirus
Navigation

Port du masque: le gouvernement émet certains conseils en attendant une politique complète

Les nouvelles recommandations complètes de la Santé publique sont toujours en préparation, affirme le ministère de la Santé

GEN-COVID-19
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Attendue depuis le début de la semaine, la nouvelle politique de la santé publique quant au port du masque est toujours en développement au ministère de la Santé.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie   

• À lire aussi: Aînés affamés et déshydratés: «Ils ont crevé de faim»  

Un malentendu émanant du ministère a toutefois laissé croire le contraire jeudi matin. Le Journal a reçu des informations directement du service des communications du Ministère de la Santé et des Services sociaux, présentées comme étant «la nouvelle recommandation», annoncée plus tôt cette semaine par le Directeur de la Santé publique, le Dr Horacio Arruda.

On y présentait des éléments concernant le port du masque de confection artisanale en public.

«Le port du couvre-visage pourrait être envisagé lorsque la distanciation physique (2 mètres) n'est pas possible dans les lieux publics. Le port du couvre-visage dans les lieux publics doit obligatoirement s’accompagner des autres mesures de protection, comme l’application des mesures d’hygiène et de distanciation physique (lorsque possible)», pouvait-on lire dans le courriel du ministère de la Santé et des Services Sociaux.

Le bureau de la ministre Danielle McCann a finalement tenu à préciser les recommandations en question. Il ne s’agit pas de la politique officielle du gouvernement, mais bien de conseils pour les gens qui souhaiteraient se fabriquer un masque-maison. «La nouvelle directive est toujours en développement», précise Alexandre Lahaie, attaché de presse de la ministre.

Au moins deux couches de tissu 

Parmi les conseils émis en attendant la politique complète, le gouvernement recommande l’utilisation d’un tissu «serré, mais souple» pour la confection du couvre-visage, suggérant un coton qui couvre bien le nez et va sous le menton. 

Au moins deux couches de tissu superposées sont conseillées pour assurer l’étanchéité du masque qui sert, rappelons-le, à limiter la dispersion de gouttelettes qui pourraient transmettre le virus.      

«Nous tenons à rappeler que le couvre-visage ne protège pas la personne qui le porte. Mais il pourrait, selon certaines études, éviter qu’une personne infectée transmette le virus», rappelle le ministère.      

Le MSSS recommande d’ailleurs que l'on ne porte un masque que pour de courtes périodes, et qu'on le remplace dès qu'il est souillé ou humide.      

Le masque devra aussi être lavé quotidiennement, après chaque usage.      

Le MSSS confirme qu'il travaille actuellement à la confection d’outils devant faciliter la confection de masques pour le grand public. Plus de détails sont à venir à propos de cette initiative.      

Questions et réponses sur le port du masque  

Source: Ministère de la Santé et des Services sociaux  

1. Quand est-il recommandé de porter un couvre-visage?  

Le port du couvre-visage pourrait être envisagé lorsque la distanciation physique (2 mètres) n'est pas possible dans les lieux publics. Le port du couvre-visage dans les lieux publics doit obligatoirement s’accompagner des autres mesures de protection, comme l’application des mesures d’hygiène et de distanciation physique (lorsque possible). Il est important de rappeler que toute personne malade doit rester à la maison.      


2. Combien de temps maximum pouvons-nous le porter?  

Le port prolongé du couvre-visage n’est pas recommandé. Il devrait être porté pendant de courtes périodes, uniquement dans les lieux publics où la distanciation physique ne peut être respectée, puis retiré par la suite. Il devrait également être changé lorsqu’il est souillé, humide ou endommagé.      


3. Quels sont les critères à regarder pour reconnaître un bon couvre-visage artisanal (tissu, épaisseur, façon d'épouser le visage)?  

On doit s’assurer que les couvre-visage répondent aux principes suivants:            

  • sont en tissu tissé serré, mais souple, par exemple en coton;      
  • sont confortables et permettent de respirer librement;      
  • comportent au moins 2 couches superposées de tissu;      
  • sont bien ajustés au niveau du nez et sous le menton.            

4. Comment doit-on mettre et enlever le couvre-visage?  

Premièrement, il faut se laver les mains avant d’y toucher, et s’assurer d’avoir le visage sec.      

D’une main, on place le couvre-visage sur le nez et la bouche. Avec l’autre main, on le fixe derrière les oreilles avec l’élastique ou la ficelle.      

On doit s’assurer que le couvre-visage soit ajusté sur le nez et le menton.      

On évite d’y toucher pendant qu’on le porte.      

Il ne faut pas le garder accroché au cou.      

Pour le retirer, il est important de prendre uniquement les élastiques, sans toucher le devant du masque.      

On le replie et le dépose dans un sac propre      

Le MSSS diffusera très bientôt des outils pour aider les gens à suivre ces consignes.      


5. Quel est l'entretien recommandé (lavage, nettoyage, etc., utilisation de l'eau de Javel)?  

Le couvre-visage doit être lavé quotidiennement. Dès votre retour au domicile, placez-le dans la machine à laver avec le reste de votre lessive. N’oubliez pas de vous laver les mains après l’avoir manipulé. Le couvre-visage devrait idéalement être lavé à l’eau tiède avec votre détergent à lessive habituel. Placez-le ensuite dans la sécheuse ou laissez-le sécher à l’air libre. Assurez-vous que le couvre-visage soit complètement sec avant de l’utiliser à nouveau.      


6. Le type de tissu et le nombre d'épaisseurs ont-ils de l'importance?  

Voir réponse 3.      


7. Un masque maison conçu à partir d'un patron peut-il être efficace?  

Il existe peu de données fiables sur l’efficacité des couvre-visage contre le virus de la COVID-19. L’important est de respecter les principes énoncés à la réponse 3.      


8. Est-ce qu'un foulard noué autour du cou fait le travail?  

Voir réponse 3.      


9. Un couvre-visage jetable fait avec un essuie-tout ou une serviette jetable peut-il être efficace?  

Il existe peu de données fiables sur l’efficacité des couvre-visage contre le virus de la COVID-19. L’important est de respecter les principes énoncés à la réponse 3.      


10. Un filtre à café inséré dans un masque en tissu peut-il le rendre plus efficace?  

Il existe peu de données fiables sur l’efficacité des couvre-visage contre le virus de la COVID-19. L’important est de respecter les principes énoncés à la réponse 3.      


11. Les couvre-visage artisanaux sont-ils recommandés pour les personnes qui font du sport?  

Il n’est pas recommandé de pratiquer un sport dans un lieu très fréquenté. En principe, vous ne devriez pas avoir à porter de couvre-visage pour faire du sport. De plus, le port du couvre-visage peut causer des difficultés à respirer et pourrait vous empêcher d'obtenir la quantité d'oxygène requise.      


12. Une personne qui possède seulement 10 masques jetables peut-elle en porter un par jour, les garder et alterner, de sorte qu'elle soit plus d'une semaine sans revenir au même masque?  

Non. Les masques jetables sont conçus pour être jetés après utilisation.      

Après utilisation, jetez le masque dans une poubelle fermée.      

Si on veut avoir un masque qu’on réutilise, il est plutôt conseillé de se fabriquer un couvre-visage. Vous pouvez fabriquer un couvre-visage à l’aide de matériaux disponibles à votre domicile. Utilisez, si possible, un tissu tissé serré et souple, comme le coton, qui permet à l’air de passer pendant votre respiration. Vous pouvez utiliser un t-shirt, une taie d’oreiller, une nappe en tissu, etc. Le couvre-visage doit être lavé quotidiennement. Voir réponse 5 sur l’entretien.      


13. Pour les masques en tissu, quelqu'un qui en aurait trois et qui alternerait pourrait-il ne pas les laver après chaque utilisation, vu la durée de vie du virus?  

Non. Le couvre-visage doit être lavé après usage et avant réutilisation. Voir réponse 5 sur l’entretien.      

Nous tenons à rappeler que le couvre-visage ne protège pas la personne qui le porte. Mais il pourrait, selon certaines études, éviter qu’une personne infectée transmette le virus.      

Finalement, nous rappelons que le port du couvre-visage dans la population ne remplace aucunement les mesures de protection comme le lavage des mains, la distanciation physique et l’isolement à la maison, si malade.    

À VOIR AUSSI    

  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.