/news/coronavirus
Navigation

La crise de la COVID-19 au Québec fait le tour du monde

La crise de la COVID-19 au Québec fait le tour du monde
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L'ampleur que la pandémie de COVID-19 a prise au Québec et ses ravages dans les résidences pour aînés ont fait la manchette sur tous les continents.  

«Le Québec est l'épicentre de la pandémie de coronavirus au Canada avec plus de la moitié des cas et des décès répertoriés dans tout le pays», rapportait le quotidien britannique Daily Mail, le 17 avril.   

Partout sur la planète, de nombreux médias n'ont pas manqué de relater ce qui s'est produit au CHSLD Herron à Dorval.   

«Soignants qui désertent, pensionnaires ni nourris ni changés, un patron ex-délinquant, 31 morts en quelques semaines», publiait le journal français Libération, le 18 avril.   

«La maison de retraite de l'horreur», titrait Charente Libre, un autre quotidien en France, sur sa page frontispice du 20 avril.    

La crise de la COVID-19 au Québec fait le tour du monde
Courtoisie

«Horreur au Canada», en gros titre dans le journal américain El Nuevo Herald, la version hispanophone du Miami Herald en Floride.    

La crise de la COVID-19 au Québec fait le tour du monde
Courtoisie

Le 17 avril, un long article du prestigieux New York Times posait la question: Comment cela a-t-il pu arriver ici?   

Situation «désastreuse»   

En Chine, où la COVID-19 est née, l'agence de presse Xinhua rapportait il y a deux jours que «la province de langue francophone du Québec dénombre plus de la moitié des 40 179 cas au Canada».   

La veille, la chaîne de télévision arabe Al Jazeera informait le Moyen-Orient que le premier ministre François Legault avait demandé à Ottawa l'aide d'un millier de militaires pour assister le personnel dans les CHSLD.   

«La situation est particulièrement désastreuse au Québec», rapportait l'agence de presse Bernama en Malaisie, mercredi, en ajoutant que le gouvernement avait lancé un appel à l'aide aux médecins spécialistes pour aller palier à la pénurie d'employés en CHSLD.    

L'agence de presse Tass, en Russie, le quotidien japonais Japan Times et le quotidien sud-africain The Citizen ont aussi fait écho de la crise au Québec.

La crise de la COVID-19 au Québec fait le tour du monde
Courtoisie

Durs avec le PM Legault   

Le premier ministre Legault n'a pas été ménagé par certains médias d'envergure.    

«Sous pression, Québec prolonge le confinement», titrait un article du quotidien français Le Figaro, mercredi, en ajoutant que M. Legault «avait soulevé un tollé le 10 avril en annonçant la reprise rapide des activités scolaires».   

Mardi, l'agence de presse américaine Bloomberg, qui appartient au milliardaire et ex-maire de New York Michael Bloomberg, avançait que le premier ministre Legault et d'autres leaders «nationalistes» tentent de «marquer des points» durant la crise en invitant le Québec «à faire pousser ses fruits et légumes» pour être plus autosuffisant sur le plan alimentaire.   

«Chouchou du Québec»   

Même la chute du Cirque du Soleil, ce fleuron québécois qui a dû annuler tous ses spectacles et remercier ses 4600 employés à cause de la pandémie, était expliquée en détail dans le magazine d'affaires américain Fast Company, cette semaine.   

C'est en Belgique, l'un des pays les plus durement touchés par la COVID-19, où l'on a retrouvé un rare article positif sur le Québec à l'étranger.    

Lundi, le quotidien belge La Libre faisait le portrait du directeur de santé publique, le Dr Horacio Arruda, qualifié de «phénomène» et même d'«icône dans son pays».    

Selon le journal, le Dr Arruda est passé de «pur inconnu en janvier dernier» à «chouchou du Québec» avec son «don de rendre la population plus consciencieuse du danger du coronavirus» lors des points de presse quotidiens à la télé.