/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: Un déconfinement sous haute surveillance au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Peu à peu au cours des prochaines semaines, le Québec entamera un processus de déconfinement afin de relancer son économie. Une mesure que craignent plusieurs personnes.  

• À lire aussi: COVID-19: Le Québec compte maintenant 23 267 cas et 1446 décès 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie 

Pour le consultant en santé et sécurité au travail Steeve Tremblay, le plan du trio Legault-Arruda-McCann est trop précipité étant donné le contexte actuel.   

«Quand je regarde la situation dans les CHSLD et les hôpitaux, avec les 9500 employés qui sont absents, faut faire très très très attention», dit-il.  

Selon M. Tremblay, il a été relativement facile de faire respecter la distanciation sociale jusqu’à maintenant en raison de la météo des dernières semaines.  

«Il faisait froid, les gens sont restés chez eux. Quand il va commencer à faire beau, vous allez le voir dans les prochains jours, la distance physique de deux mètres va être difficile à respecter», assure-t-il.  

Comme un chien mis en cage pendant six semaines qui part à la course une fois libéré, les gens voudront sans doute se précipiter à l’extérieur dès que la porte sera entrouverte, image Steeve Tremblay.  

Il craint par ailleurs que le port du masque ne soit pas une solution miracle pour empêcher la contagion.  

«Si vous n’êtes pas capables de respecter le deux mètres, oui le port du masque est obligé, mais ça prend des lunettes de protection parce qu’il y a trois ports d’entrée dans le corps humain pour le virus», rappelle-t-il en indiquant les yeux, le nez et la bouche.  

Réouverture des écoles  

Alors que Québec planche aussi sur la réouverture des écoles, il faudra, tant bien que mal, protéger les enseignants, les chauffeurs d’autobus et les enfants eux-mêmes.  

S’il ne sera pas obligatoire d’envoyer son enfant à l’école, ceux qui décideront de la faire seront appelés à être rigoureux.  

«Si vous êtes à risque ou si vous avez des conditions physiques à risque, gardez vos enfants chez vous, plaide Steeve Tremblay. N’allez pas vous mettre dans le trouble si vous êtes déjà à risque.»  

M. Tremblay appelle aussi les parents à prendre les mesures nécessaires pour décontaminer les enfants: laver leurs vêtements dès le retour à la maison, leur laver les mains, leur faire prendre une douche et, surtout, nettoyer leurs effets personnels.  

Pour ce qui est des enseignants, il sera du devoir de l’employeur de les protéger selon ce que prévoit la Loi sur la santé et la sécurité du travail. Et si l’employé est en mesure de prouver que sa santé est à risque, il pourra refuser de retourner au travail, explique le consultant en santé et sécurité au travail. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres