/weekend
Navigation

Des chansons fabriquées à Québec

Coup d'oeil sur cet article

Depuis que le Québec est sur pause, Le Journal vous pond des listes de lecture musicale pour accompagner vos activités en confinement. Cette semaine, nos journalistes Sandra Godin et Cédric Bélanger, basés à Québec, vous offrent la crème de la crème : une sélection constituée uniquement de chansons d’artistes de la capitale. Se restreindre à quinze n’a pas été chose aisée. Chauvins, nous ? Jamais de la vie. Écoutez donc pour voir. 

Le ciel est en place, Ariane Roy 

Ariane Roy
Photo courtoisie
Ariane Roy

(CB) Chère Sandra, prête à faire briller nos excellents talents locaux ? Je lance notre sélection avec une nouvelle venue. Ariane Roy était en tête des Francouvertes et devait déjà aller se faire voir aux States quand le virus s’est pointé. Preuve à l’appui sur Le ciel est en place, elle possède un don pour pondre des mélodies qui caressent l’oreille. 

Photo courtoisie
  • À écouter de la même artiste : Banc de parc, Sortir dehors  

Ça va, ça va, Lou-Adriane Cassidy 

(SG) Excellente découverte, Cédric. Ça me donne envie de louanger une autre femme ultra talentueuse dont on n’a pas fini d’entendre parler : Lou-Adriane Cassidy. J’ai un coup de cœur immense pour cette créatrice de mélodies sensibles, séductrices et sobres. Ça va, ça va, une pièce en crescendo d’une grande beauté, est probablement ma préférée de tout ce qui a été créé en musique à Québec récemment. Je n’exagère pas. 

Photo courtoisie
  • À écouter de la même artiste : Poussière, Les amours immatures  

Ma belle Clodie, Lauma 

La chanteuse de Québec Lauma
Photo courtoisie
La chanteuse de Québec Lauma

(CB) Je garde le cap dans la catégorie « jeunes femmes à l’avenir prometteur ». Connais-tu Lauma ? Non, normal, son premier EP vient à peine de sortir. Du joli, joli que cette mélodie pop sans prétention et pleine de chaleur, réalisée par Claude Bégin (le beau brummel d’Alaclair Ensemble). 

Photo courtoisie
  • À écouter de la même artiste : Panne de sens, cœur de miel  

Awake, New Bleach 

New Bleach
Photo courtoisie
New Bleach

(SG) Je te parle d’un autre projet tout nouveau, tout chaud : depuis quelques mois, deux musiciens du groupe franco-rock Caravane, Raphaël Potvin et Dominic Pelletier, sont désormais réunis sous le nom New Bleach. Le duo vient de lancer un premier extrait prometteur qui révèle des sonorités indie, électro et des influences disco. 

Photo courtoisie
  • À écouter du même artiste : Y’en ont pas d’autres pour l’instant  

Jeu vidéo, Tire le Coyote 

Tire le coyote
Photo courtoisie
Tire le coyote

(CB) Trêve de nouveautés. Interprétation à fleur de peau, justesse de la traduction qui respecte à la fois l’esprit du texte original de Lana Del Rey et l’univers folk mélancolique de notre coyote de Québec : Jeu vidéo est une reprise de classe mondiale. 

Photo courtoisie
  • À écouter du même artiste : Les chemins de serviettes, Calfeutrer les failles  

Ton appel à frais virés, Gab Paquet 

(SG) Je t’amène complètement ailleurs avec quelqu’un qui démontre bien la diversité foisonnante de notre cocon musical local. En ces temps moroses, vivement la folie de Gab Paquet, un romantico-quétaine qui pastiche l’époque de la chanson de séduction à grand coup de saxophone, de coupe Longueuil et de paroles hilarantes... sans jamais négliger la qualité musicale. 

Photo courtoisie
  • À écouter du même artiste : Santa Barbara, Casio, Pad & Moustaches  

En banlieue de Québec, Jérôme 50 

(CB) Dans le même créneau fou, fou, fou, que dis-tu de cet amusant détournement d’une toune de camp de vacances, mis au profit d’une critique de la vie dans une des banlieues de la capitale nationale ? Avec la chorale de voix enfantines, c’est irrésistible. 

Photo courtoisie
  • À écouter du même artiste : La hiérarchill, Chaise musicale  

Donna la folle, Anatole 

Anatole
Photo courtoisie
Anatole

(SG) La folie, ça me fait penser à ce titre d’Anatole, nom d’artiste du déjanté Alexandre Martel, un de nos secrets les mieux gardés de Québec. Créateur bouillant, il a réalisé l’album d’Hubert Lenoir et joue avec Lou-Adriane Cassidy, mais il s’éclate dans son projet solo avec trois albums à son actif. Je l’ai vu en spectacle et je ne m’en suis pas encore remise.  

Photo courtoisie
  • À écouter du même artiste : Testament, Baladeur Sony  

Emma, Ponctuation 

Ponctuation
Photo courtoisie
Ponctuation

(CB) Je reviens aux choses sérieuses. De ce duo indie rock shoegaze, j’allais te suggérer la nerveuse Poésie automatique. Puis, je suis retombé sur Emma, tirée de leur premier album. La lourdeur des guitares, le côté « toune bricolée dans le garage de papa », les influences blues m’ont fait voir la lumière. Le rock n’est pas mort, il vit quelque part dans l’ombre. 

Photo courtoisie
  • À écouter du même artiste : Poésie automatique, Mi-Arcan Mi-Bovary  

Comme des Kites, Simon Kearney 

(SG) Dansant, groovy, réjouissant : autant de qualificatifs pour décrire la nouvelle pièce de Simon Kearney. Le vidéoclip, avec ses images de Québec et des foufounes, est tout aussi délirant. Un retour en force après deux albums salués par la critique.  

Photo courtoisie
  • À écouter du même artiste : Pop’n’roll, C’pas les raisons qui manquent  

Fille de personne II, Hubert Lenoir 

(CB) Kearney, Cassidy, Anatole, tout cela nous mène vers notre star à nous. Tu ne pensais quand même pas qu’on érigerait cette liste sans y inclure Hubert Lenoir. Tout a été dit et écrit sur le phénomène et ses frasques. Avec le recul, deux choses demeurent : Fille de personne II est une fichue de bonne toune et Darlène est un sapré bon album. 

Photo courtoisie
  • À écouter du même artiste : Ton hôtel, Si on s’y mettait  

Cinq à sept, Koriass 

(SG) Hubert Lenoir, comment l’oublier ! Parlant d’incontournable de notre scène locale – et d’âmes tourmentées –, il ne faudrait pas non plus omettre nos stars du hip-hop. Québec est le berceau d’une scène rap foisonnante dont Koriass est sans doute la figure de proue. Fier résident de Limoilou, j’apprécie la musique accessible de celui qu’on peut déjà appeler un vétéran. 

Photo courtoisie
  • À écouter du même artiste : Leader, Get It Right  

Roses, Ghostly Kisses 

Margaux Sauvé, alias Ghostly Kisses
Photo courtoisie
Margaux Sauvé, alias Ghostly Kisses

(CB) Vrai qu’avec les gars d’Alaclair et Souldia, ça joue fort dans le rap à LabeaumeVille (c’est le nom de ma liste de lecture de Québec dans mon ordi). Il se développe aussi une scène électro-pop anglo de qualité. Avec sa voix éthérée et ses mélodies planantes, Margaux Sauvé, alias Ghostly Kisses, en est une des joueuses étoiles. Roses représente bien son répertoire exportable. Plus de dix millions d’écoutes sur Spotify, ça ne ment pas. 

Photo courtoisie
  • À écouter de la même artiste : The City Holds My Heart, Barcelona Boy  

Champagne, Liana 

Liana Bureau
Photo courtoisie
Liana Bureau

(SG) Je termine ma sélection avec une artiste aussi pétillante que le titre de son dernier extrait. Malgré un passage médiatisé à La Voix en 2015, Liana a pris son temps pour façonner son identité musicale. Le résultat ? Une musique urbaine qui allie le R&B et la soul, portée par la voix douce et chaude d’une artiste décomplexée.  

Photo courtoisie
  • À écouter de la même artiste : Red Light, Give It Right Back  

I Get It Now, Fjord 

(CB) C’est bien ce que je craignais, nous en avons oublié plusieurs très bons. J’aurais aimé inclure Pascale Picard, Gabrielle Shonk, Karim Ouellet, mais je m’en serais voulu d’ignorer I Get It Now. 1- Parce que je l’ai vraiment écoutée à répétition et 2- parce que Thomas Casault, moitié de ce duo électro, est aussi un restaurateur qui vend les meilleurs sushis en ville. Sting et Peter Gabriel peuvent en témoigner. 

Photo courtoisie
  • À écouter du même artiste : Lay Down Your Veil, Blue  

https://sptfy.com/musiquedequebec