/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: le plan de réouverture des écoles dévoilé lundi

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre François Legault doit présenter, lundi, son plan de réouverture des écoles fermées à cause de la COVID-19, a appris TVA Nouvelles. 

• À lire aussi: Visages de la pandémie: plus de 1400 familles québécoises en deuil  

• À lire aussi: COVID-19: un déconfinement graduel reste souhaitable  

Aucun détail n'a filtré sur ce plan, que ce soit sur le processus de réouverture des écoles ou sur la date de sa mise en application. Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, présentera ces modalités aux côtés de son chef lundi. 

Comme plusieurs juridictions autour du monde, le gouvernement du Québec jongle entre le besoin de relancer l'activité économique et celui de limiter la propagation de la COVID-19, qui a fait des ravages dans la province, plus que partout ailleurs au pays. 

M. Legault avait évoqué une première fois, en début avril, une réouverture devancée des écoles avant le 4 mai. Cette position avait suscité un tollé, d'autant plus qu'elle avait été annoncée en même temps que l'interdiction des grands événements pour éviter les rassemblements pendant une partie de l'été. Le gouvernement avait finalement revu sa position, tandis que les chiffres démontraient que la pandémie gagnait du terrain jour après jour au Québec. 

Le premier ministre est toutefois revenu à la charge à la fin de la semaine dernière. Il a alors évoqué une relance graduelle tant de l'économie que du réseau scolaire. Les régions les moins touchées par le coronavirus pourraient recevoir le feu vert des autorités pour entamer un retour à la normale avant celles plus infectées, notamment le Grand Montréal. 

«Il y a une possibilité que les entreprises, les garderies et les écoles de certaines régions soient rouvertes avant les autres», avait-il affirmé. 

Les parents ne seraient pas obligés d'envoyer leurs enfants à l'école, avait aussi évoqué François Legault.   

Photo Didier Debusschère

Inquiétudes des syndicats 

La Fédération autonome de l’enseignement s’est montrée préoccupée par la réouverture des écoles en l’absence d’un consensus scientifique sur le sujet. 

«Des avis contradictoires qui émanent de plusieurs spécialistes nourrissent la confusion dans le réseau de l’éducation, ce qui alourdit un climat déjà anxiogène. De plus, en refusant de consulter les organisations syndicales qui représentent les personnels scolaires, le premier ministre François Legault a fait le choix de se priver de l’expertise que détiennent notamment les enseignants puisque ce sont eux qui connaissent la réalité du terrain», a tenu a affirmé le président de la FAE, Sylvain Mallette, par communiqué. 

«La FAE ne s’oppose pas à la réouverture graduelle des établissements scolaires, mais exige que le gouvernement du Québec agisse avec transparence», a ajouté M. Mallette. 

De son côté, la présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement, Josée Scalabrini, espère obtenir des réponses concernant les motivations à rouvrir les écoles, l’apprentissage à poursuivre à la maison, les matières à mettre en priorité et la consolidation des acquis. 

«On s’attend à avoir enfin des réponses, ce sera très important. Chaque fois qu’il y a eu des points de presse où on a parlé d’éducation jusqu’à ce jour, on suscitait énormément de questions, mais les réponses n’étaient pas au rendez-vous», a-t-elle déploré, en entrevue à TVA Nouvelles. 

Josée Scalabrini s’inquiète également que les mesures prises n’aient pas toujours pu être suivies dans le milieu de santé et se demande si elles pourront l’être dans les écoles. 

À VOIR AUSSI         

 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres