/news/coronavirus
Navigation

Déconfinement: le message crucial du Dr Horacio Arruda aux Québécois

Coup d'oeil sur cet article

Alors que le gouvernement de François Legault a annoncé son plan concernant la réouverture des écoles, le docteur Horacio Arruda avait un sérieux message pour les Québécois. 

• À lire aussi: COVID-19: 84 nouveaux décès, ouverture graduelle des écoles primaires dès le 11 mai 

• À lire aussi: Cinq raisons qui expliquent la réouverture des écoles et des garderies 

• À lire aussi: Tous les développements sur la pandémie de coronavirus 

«J’ai un élément très important que je veux me permettre de dire à la population. Dès qu’on commence à déconfiner, il y a des gens qui peuvent interpréter que maintenant, vu qu’on ouvre les écoles, on peut se remettre à circuler n’importe comment», a lancé le directeur national de la santé publique, lundi, lors de la conférence de presse quotidienne.       

«Malgré le déconfinement, la population à risque demeure à risque, prévient le Dr Arruda. Ce n'est pas encore le temps des partys. On ne voudra pas de rassemblements de gens à l’extérieur. Ce ne sera pas encore le temps de faire des partys ou des repas de famille avec des personnes âgées», a-t-il insisté.       

Le premier ministre du Québec a indiqué que les écoles primaires et les services de garderies rouvriront le 19 mai dans le Grand Montréal et le 11 mai ailleurs. Malgré tout, l'interdiction de rassemblements demeure en vigueur «jusqu'à nouvel ordre», a indiqué le premier ministre.    

  

«N’interprétez pas que parce qu’on ouvre les écoles ou tel secteur d’activités, dans le Bas-Saint-Laurent ou ailleurs, que tout le monde peut se mettre à circuler partout, et particulièrement dans la zone où il y a de la transmission active», a poursuivi le Dr Arruda.    

Le directeur national de santé publique sait bien que l’arrivée du printemps et des belles journées va rendre le confinement plus difficile à supporter.    

«Maintenant, avec le printemps, avec le beau temps, ça va être difficile de rester enfermé, mais va falloir le faire encore, parce que sinon, notre opération va être annulée par des mouvements de population qui ne doivent pas avoir lieu en ce moment.»    

Son message est clair: si les Québécois ne continuent pas de suivre les consignes du gouvernement, les mesures de confinement seront de retour, et plus intensives que maintenant.       

«Si les conditions ne sont pas au rendez-vous, on va revenir en arrière et si la population ne participe pas au maintien de cette distanciation, nous allons tous y perdre et on va être obligés de reconfiner de façon intensive, ce qui, en mon sens, serait excessivement malheureux», a conclu le docteur Arruda.    

Questionné sur le maintien des barrages routiers entre régions, le Dr Arruda a indiqué que les autorités «seraient moins dans la contrainte». Il a cependant prévenu qu'il restait préférable de limiter les déplacements, surtout entre les régions chaudes et froides.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres