/investigations
Navigation

Décès par million d’habitants: le Québec devance désormais les États-Unis

Décès par million d’habitants: le Québec devance désormais les États-Unis
Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Le Québec dépasse maintenant les États-Unis au triste palmarès des endroits où la COVID-19 tue le plus.  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Avec un taux atteignant 188 décès par million d’habitants, hier, le Québec aurait grimpé au 10e rang mondial, s’il était un pays. Chez nos voisins du sud, le taux s’établit à 171 morts.  

Au début de la semaine dernière, la Belle Province se trouvait au 12e échelon mondial, et les États-Unis, en 10e position.  

Cette remontée s’explique en bonne partie par le fait que le nombre quotidien de décès a connu un recul chez les Américains, baissant de plus de la moitié dans les derniers jours, tandis qu’il est resté relativement stable au Québec.  

Méthode de calcul  

Un bémol toutefois : mercredi dernier, le directeur de la santé publique québécoise, le Dr Horacio Arruda, prévenait qu’il est encore trop tôt pour faire des constatations valables avec les chiffres des autres pays.  

« Quand tous les États vont finir par compter les décès [...], vous allez voir les vrais chiffres comme tels. [...] À ce moment-là, on pourra faire des meilleures analyses », disait-il.  

À la tête du classement mondial, on retrouve toujours la Belgique avec un taux effarant de 622 décès par million d’habitants, un chiffre qui s’explique notamment par la méthode appliquée pour y calculer les morts. Suivent l’Espagne (taux de 503) et l’Italie (446).  

Selon les chiffres d’hier, le Québec compte maintenant 1599 décès attribuables au coronavirus, ce qui représente 59 % des 2701 morts au Canada.